Ou pas.

Mais comme mes deux articles de la semaine portaient sur elles…. Extraits rien que pour faire plaisir à Baptiste qui adore les people.

lilo.jpg

Alcool, drogues, sorties en boîte tous les soirs, Lindsay n’était même plus capable de travailler. Sur le tournage de «Georgia Rule» (prochainement en France), le producteur lui avait écrit une lettre, rapidement rendue publique, où il lui reprochait son manque de professionnalisme : «Elle agit comme une enfant gâtée».
Mais depuis son retour à Los Angeles, Lindsay Lohan a été une véritable petite fille modèle.
Enfin, l’équivalent d’une petite fille modèle à Hollywood : pas une seule boîte, pas une seule goutte d’alcool, pas de sorties sur le tapis rouge, rien !
Brett Ratner la considère pour jouer une Bunny de Playboy dans son prochain film sur Hugh Hefner, le fondateur du magazine. D’accord, une Bunny c’est bien loin de ses rôles mignons dans «Freaky Friday» ou «Lolita malgré moi», mais en même temps Lindsay n’a plus 14 ans.
Bon, elle en a 21.

La suite de cet article

up-1katenashlarge.jpg

Heureusement, Kate Nash est arrivée ! Mêmes petites robes vintage, même langage de charretier, Kate est la nouvelle sensation «chav».
Kesako ? Les «chavs», ce sont des jeunes britanniques qui mélangent les codes du hip-hop américain avec ceux de la classe ouvrière anglaise.
Le résultat ? Des robes baskets avec hoodies (sweats à capuches bariolés), casquettes de rappeurs et bling bling imposant.
Le côté british se retrouve dans leur façon de parler, à la grammaire très approximative et remplie d’argot, comme dans la chanson de Kate poétiquement appelée «Dickhea », où elle fredonne «You really don’t know nothing.».
Mais ce qui énerve par dessus tout, c’est que Kate, comme Lily, mais aussi les Artic Monkeys avant elle, sort tout droit de Myspace.

La suite sur cette ptite meuf aux paroles super marrantes

Publicités