C’est fou ce qu’on peut écrire sur les rois. Limite mieux que les people!

Au cours d’espagnol de cette après-midi avec Jesus Menendez on a donc enchaîné sur Juan Carlos à Ceuta/Melilla (bis), mais aussi sur Juan Carlos qui dit à Hugo Chavez « Por que no te callas? » (Pourquoi tu ne te tais pas?) après que Chavez ait fait ce qu’il sait faire de mieux, emmerder son monde avec de la provoc à deux balles (en traitant Aznar, l’ancien premier ministre espagnol, de fasciste), alors que Zapatero était en train de parler.

Je voulais faire cet article en espagnol pour épater Charlotte, mais en fait je sais pas faire les accents donc vous y échappez!

D’abord un dernier mot sur Juan et Mohamed: dans mon exposé j’ai rajouté ce que José Garçon nous avait dit le matin même sur les relations personnelles des deux rois. En fait Hassan II (le papa de Mohamed) considérait Juan Carlos comme un frère, et donc Mohamed voit plus ou moins Juan Carlos comme un oncle. Et quand un oncle vous crache métaphoriquement à la figure, ça fait encore plus mal que si c’était juste le voisin-chiant-mais-avec-qui-il-faut-s’entendre.

On a aussi discuté la vraie question: Pero que le paso en la cabeza a Juan Carlos??? (Non mais il lui est passé quoi par la tête exactement d’aller voir Ceuta et Melilla comme ça maintenant, après 74 ans sans chef d’etat espagnol sur les lieux?) Et donc voilà la théorie la plus appréciée: en ce moment la monarchie espagnole ça va pas fort. Les espagnols la remettent beaucoup en cause, on a brûlé des portraits de Juan Carlos, c’est pas la fête pour lui alors qu’il est traditionellement très aimé. Ceuta et Melilla, c’était une façon d’envoyer un message à l’Espagne, un message nacionaliste genre je suis le roi de tout l’Espagne (José Garçon), c’était aussi une façon de se prendre un bon bain de foule facile puisqu’il ne risquait pas de contestation de la population là bas (Jesus Menendez), et en plus d’avoir de super photos avec plein de drapeaux espagnols partout.

De là on est parti sur Chavez et Juan Carlos, et le fait qu’il avait réagi comme vous et moi sauf qu’il n’est pas vous et moi et qu’il ne devrait pas réagir comme ça puisqu’il est le roi. Du coup ça a mené à une grosse discussion sur la personne du roi, et est-ce que le roi et la monarchie devraient être intouchables ou pas? Récemment, l’hebdomadaire espagnol Jueves s’est fait censurer pour un dessin très explicite du prince Felipe et de sa princesse

galette-des-rois-espagnole.png

Et donc on se demandait s’il fallait laisser les royaux intouchables ou s’il fallait que ceux-ci s’adaptent à la modernité et à la liberté d’expression. Ca a donné:

Hélène: Je ne suis pas conservatrice. Enfin si un peu. Dans une démocratie je pense qu’il faut un respect de l’autorité. Donc il faut respecter le roi. […] Les royaux sont intouchables […] Quand le prince héritier Felipe épouse une présentatrice télé c’est le début de la fin.
Des gens: non il faut moderniser, s’ils veulent que les gens les aiment et continuent de bien aimer la monarchie il faut qu’ils soient proche des gens. D’autant plus qu’en Espagne les gens n’aiment pas la monarchie ils aiment Juan Carlos, c’est pas la même chose.
Moi: Je suis d’accord que dans une démocratie il faut respecter l’autorité. Mais pour moi l’autorité c’est la loi et les lois, c’est pas le roi. On peut donc le critiquer et faire des blagues parce qu’il n’est pas l’autorité de la nation.
Hélène: oui mais tu n’es pas espagnole, en espagne c’est une monarchie donc le roi…
Moi: [je sais, couper la parole c’est mal] Mais comme on l’a dit l’Espagne a un système particulier, c’est aussi une république. Donc l’autorité dans une république c’est bien la loi, pas le roi. Le roi est un symbole, et je te l’accorde un symbole très important. Mais un symbole reste un symbole, rien de plus.

Nan?

Pour finir, une petite histoire:

Saviez-vous pourquoi la plupart des espagnols n’aiment pas le prince Felipe? Felipe a été éduqué surtout par sa moman Sofia, pas une boute en train tous les jours. Résultat, Felipe est devenu un monsieur assez strict et froid d’apparence. Il a suivi une très bonne éducation intellectuelle et militaire, mais niveau contact humain c’est pas ça. Il n’est pas proche du peuple du tout.

Son mariage avec Letizia, la présentatrice télé, aurait du être un bon changement: grâce à elle il s’était un peu détendu. Sauf que voilà, pendant je ne sais quelle cérémonie juste après le mariage, Letizia et Felipe vont dans le jardin avec un journaliste qui interviewe Letizia pour savoir en quoi être princesse va changer sa vie. Letizia commence à répondre, et pour faire une blague (ah… les blagues des mecs…), Felipe fait mine de l’interrompre. Letizia, au taquet, ne rigole pas et lui dit « Dejame terminar » (Laisse moi finir) d’un ton sec.

HORREUR! MALHEUR! On a osé manqué de respect au Prince!….

C’était l’histoire de pourquoi on n’aime pas Felipe, pourquoi on aurait pu se mettre à bien l’aimer et pourquoi finalement non.

Publicités