Long Hop’ Maubert, rempli de types branchés sur Multifoot de Canal + me suis fait des amis en disant des trucs du genre « Oh lala à la 80ème si Sochaux ou Lens marquait le PSG passait en D2, c’était tendu »

Ensuite les mecs ont détourné le regard des écrans pour se pencher sur les quelques filles qui étaient présentes, et ils ont découvert la puissance de la fille américaine (moi j’ai connu ça l’an dernier, dans une soirée mémorable)

Donc deux minettes a priori mimi mais sans plus : jeans tennis t shirt moulant mais pas trop cheveux lachés pas vraiment maquillées. Elles se sont mis à danser et là j’ai compris qu’elle ne pouvaient pas venir d’ici, vu qu’elles se trémoussaient comme dans un lit vertical.

Les garçons aussi l’ont vu, s’en suivit toute une suite de réactions façon tex avery, jusqu’à ce que deux types réussissent à danser avec les filles. Et là, ils ont pas compris ce qu’il se passait. Les bougres essayaient de bouger en leur tenant les mains, d’esquisser quelques pas vaguement rock, fin de danser comme les garçons français draguent quoi.

Mais impossible! Les deux filles bougeaient beaucoup trop pour eux et ils ne savaient plus où mettre leurs mains. ça a duré cinq minutes avant qu’elles ne les dédaignent pour retourner « danser »/ »faire l’amour debout toutes habillées » ensemble.

Fun times. ça m’a rappelé quand mes potes français essayaient de danser avec des américaines en boîte à Washington. J’y retourne dans trois mois pour un semestre!

Brownie point: American boys, par Estelle ft. Kanye West

Publicités