You are currently browsing the tag archive for the ‘Britney Spears’ tag.

So! Slate, that awesome news website, now has a French little brother, equally awesome.

Comme j’ai dix-huit mois de retard dans ce blog, je vous fais la liste de mes articles sur Slate.fr -où l’on notera que quelque soit mon stage je me débrouille pour écrire un article sur Britney- :

Britney est de retour. Encore. (Mieux que Madonna et George W. Bush réunis, entre scandales non planifiés et rédemptions ratées)
Il y a 190 journées mondiales chaque année! (Un grand tout et n’importe quoi décrypté, pour réussir votre journée internationale du slip)

Le remaniement vu par les remaniés (Techniques de com’ pour obtenir le ministère de vos rêves)

Prévoir les séismes, pour quoi faire? (Les méthodes de prévision ne sont de toute façon pas assez fiables pour évacuer)

Blade Runner, Rollerball, Akira… le futur dans le dernier tiers temps(4 films des années 80 imaginent 2019, et c’est pas joyeux)

Peut-on filmer un policier? (Oui, tant qu’il est en train de faire son travail)

Comment ne pas (trop) risquer sa vie en avion (Check-list pour mettre toutes les chances de votre côté)

C’est l’été, tout ça, pas grand chose ne se passe côté people alors on replonge dans les petits plaisirs simples de la vie : tout ce qui tourne autour de Brad Pitt et Angelina Jolie (Baptiste vient de se faire deux mois à Washington / New York où il croise les gens dont je parle sur toutes les couvertures des tabloids – ultra présents dans les kiosques américains – j’ai peur qu’il n’aie bientôt plus besoin de moi pour son Who’s who illustré…)

Il y a d’abord eu la naissance des jumeaux Vivienne Marcheline et Leon Knox Jolie-Pitt. Dude. I know. What’s with the names? Et là Brad et Angie ont déployé une connaissance des médias impressionnante :

Comment Brad Pitt et Angelina Jolie ont-ils réussi à manipuler la folie médiatique, des premières rondeurs d’Angie aux premiers cris de Knox Leon et Vivienne Marcheline? Mode d’emploi en quatre temps.

1) Brouiller les pistes

Comment faire pour garder un peu de vie privée quand on est scruté jour et nuit? Ne rien dire et laisser les rumeurs s’amonceler au point que personne ne puisse discerner le vrai du faux. Le couple a fait tellement de couvertures people qu’on a eu l’impression d’une grossesse d’environ 12 mois…

[…]

2) Devancer les nouveaux médias

Non seulement Brangie maîtrisent la chorégraphie des tabloïds habituels sur le bout des doigts, mais en plus ils pensent à internet, et devancent les cinglés qui pourraient avoir l’idée d’utiliser la future célébrité des jumeaux. A peine le temps de sortir de la salle d’accouchement que deux nouveaux noms de domaine étaient déjà enregistrés : knoxleonjoliepitt.com et viviennemarchelinejoliepitt.com. Propriétaire : Angelina Jolie, mère maligne de bébés 2.0.

3) Faire monter les enchères

Dans le monde merveilleux d’Hollywood, le seul évènement qui pourrait être plus important que Knox / Vivienne serait si « Britney Spears accouchait d’un alien » d’après le proprio d’une agence de photo people. Les Jolie-Pitt avaient eu 4 millions de dollars pour poser avec Shiloh en une de People magazine, et depuis son dernier accouchement, les montants les plus dingues sont murmurés de paparazzo en paparazzo, jusqu’à 20 millions de dollars…

[…]

4) Rester les gentils de l’histoire

Les stars sont régulièrement accusées de mal prendre l’attention incessante des paparazzi. Pas de ça pour Brad et Angelina, qui ont une fois de plus réussi à faire un grand geste pour montrer leur bonté […] Cette fois, alors que US weekly, OK, People and co avaient dépêché leurs meilleurs paparazzi, les Jolie-Pitt leur ont tiré la langue et ont refilé le scoop sur la naissance des bébés à notre Nice Matin régional. D’après l’Associated Press, Brad a décidé d’ouvrir la porte de l’hôpital au régional parce qu’il pensait « que les médias locaux devraient être les premiers informés à propos de la naissance ». Si c’est pas mignon.

Pour lire entre les […]

Ensuite, il est prévu qu’Angelina Jolie remplace Tom Cruise dans son prochain film et bon. Il faisait beau, le vin rouge et les chips coulaient à flot alors… ça a donné ça :

C’était la nouvelle insolite de la semaine : Tom Cruise a abandonné un projet ciné dont il devait être le personnage principal. Du coup, les producteurs envisagent de donner le rôle à … Angelina Jolie! A Obstyles, ça nous a donné envie d’imaginer tout ce qui pourrait changer si Tom partait en vacances aux Bahamas et qu’ Angelina Jolie prenait sa place dans tous les domaines de sa vie.

Lire la suite »

Les Etats-Unis n’avaient rien à faire pendant que j’étais en vacances, du coup ils ont monté tout un scandale autour d’une pauvre photo de Miley Cyrus dans Vanity Fair. Miley, 15 ans, demandez à vos petites soeurs / vos cousines c’est une gamine star d’une série disney qui chante qui danse qui… tiens! ça vous rappellerait pas quelqu’un?

Miley Cyrus, mini-star made in Disney de 15 ans, a posé un peu dénudée sous l’œil d’Annie Leibowitz… L’Amérique en est toute retournée. La nouvelle Britney serait-elle née?

Miley qui?
Miley Cyrus, encore largement inconnue en France chez les filles de plus de 12 ans, est une mini-star made in Disney. Aujourd’hui âgée de 15 ans, elle est depuis 2006 la star d’une série culte pour les préadolescents américains: Hannah Montana. Ca raconte l’histoire d’une collégiène, Miley Stewart, qui mène une double vie puisque le soir et le week-end elle devient Hannah Montana, une pop star très célèbre chez les préadolescents.

Miley Stewart/Hannah Montana chante et danse. Mais les albums tirés de la série se vendent plus que bien, du coup Miley Cyrus enchaîne les concerts et les tournées intitulés « Best of Both worlds tour » (la tournée du meilleur des deux mondes, comprendre celui de Miley et celui d’Hannah). Mal de crâne? Ca se complique…

Miley quoi?
Depuis le 1er mai les Etats-Unis n’en peuvent plus: Miley Cyrus a fait une photo dénudée et tout le monde est choqué choqué! Cette photo, elle était quand même shootée par Annie Leibowitz pour Vanity Fair. Miley pose assise de trois quart, blottie dans un drap couleur champagne qui laisse voir son dos nu. Elle tourne la tête vers l’appareil photo avec un petit sourire, les cheveux en bataille et les lèvres roses.

Bon. Peut-être une photo un peu sensuelle pour une gamine de 15 ans, mais pas non plus la fin du monde. Sauf que si. Parce qu’aux Etats-Unis, on ne rigole pas avec les stars de shows pour ados. Tous les médias se sont déchaînés sur la photo supposément « topless » le site internet de Vanity Fair a crashé à cause du trop grand nombre de visiteurs qui se ruaient sur la photo.
( voir la photo)

Evidemment, Disney Chanel a très vite réagi pour ne pas énerver les parents inquiets en accusant Vanity Fair d’avoir « manipulé une jeune fille de 15 ans ». Miley s’est excusée de suite, en disant « J’ai pris part à une séance qui était censée être artistique et maintenant que j’ai vu les photos, je suis embarrassée. »

Miley argh?
Et ses parents alors? Ah… ses parents… Mais ses parents étaient présents au shooting! Le père, Billy Ray Cyrus, interprête le père de Miley Stewart/Hannah Montana dans la série. Billy et Miley posent ensemble dans une des photos de la séance. C’est d’ailleurs la défense de Vanity Fair, qui a déclaré que « les parents de Miley étaient sur place toute la journée. Puisque la photos est numérique, ils l’ont vu pendant le shooting, et tout le monde a pensé que c’était un beau portrait de Miley, très naturel. »

Ses parents, de toute façon, sont évidemment à l’origine de son ambition de starlette. Ce sont eux qui l’ont appelé « Destiny Hope Cyrus », soit « Destinée Espoir Cyrus », ou comment mettre la pression à un nouveau né. Destiny Hope devient Miley à cause de son surnom, « Smiley » (souriante), dégoté vers 11 ans alors qu’elle joue un second rôle dans une série où le rôle principal est tenu par… son père.

Bref, on a un sérieux cas de Britney Spears/Christina Aguilera qui se développe: une jeunette poussée par ses parents fait un show Disney qui cartonne, se lance dans la chanson, et cherche à changer son image en faisant des photos « osées », même si le portrait de Vanity Fair n’est rien à côté de la couverture de RollingStone par Britney Spears allongée sur un lit en sous-vêtements la bouche ouverte et une peluche dans les bras. Et rien de bien grave non plus quand on voit les « tenues » de scène de Miley: mini hauts, mini robes, maxi talons, le tout approuvé par papa, maman, et Disney.

Pour obstyles et Baptiste cette semaine, petit dossier sur les différents types de people qu’on trouve dans tous les tabloïds: les habitués/ les anti-paparazzi/ les petits malins:

Harcelés par les paparazzi, en couverture de tous les magazines trashs, les people sont partout et suivis par tout le monde. Entre ceux qui ne peuvent pas s’en passer, ceux qui font semblant de les détester pour mieux s’en servir et ceux qui deviennent violents à force d’être épiés… Décryptage des tribus people dans nos journaux.

lilo.jpg Les habitués: Britney Spears, Amy Winehouse, Christophe Maé, Tokio Hotel…

nicole-richie.jpg Les petits malins: aka les habitués qui ont réussi: Paris Hilton, Nicole Richie, Angelina et Brad, Lindsay Lohan, Mischa Barton, Christina Aguilera…

jt-cd.jpg Les anti-paparazzi : Vanessa Paradis, Johnny Depp, Justin Timberlake, Cameron Diaz, Jessica Alba…

Cher Baptiste, un article people/culture pour obstyles cette semaine puisqu’Ellen Page est une actrice à suivre qui a joué dans un film que j’ai adoré. Enjoy!

7903-ellen-page.jpg

Ellen Page, l’anti lindsay lohan.

Elle aura 21 ans dans une semaine, mais à la voir dans « Juno » on lui en donne 14, pas plus. Ellen Page est la découverte de ce film indépendant à ranger dans votre collection de DVD à côté de « Little Miss Sunshine ».

Elle y incarne Juno, une adolescente de 16 ans d’un trou paumé du Midwest américain qui tombe enceinte après avoir déniaisé son meilleur ami. Ca pourrait être le début d’un drame pas possible, mais grâce aux répliques mémorables du scénario et à la justesse de l’interprétation d’Ellen Page la situation vire à la comédie drôle et touchante.

« Ellen semble être incapable de jouer une scène autrement qu’honnêtement », affirme son réalisateur Jason Reitman dans une interview à AP. Noam Murro, qui la dirige dans « Smart people » aux côtés de Sarah Jessica Parker, se contente d’un laconique: « c’est un génie ».

Résultat: trois nominations aux Oscars dont « meilleur premier rôle féminin » pour Ellen Page. Dans le film et dans la vraie vie, elle fait preuve d’une répartie dont l’on rêve toutes et incarne enfin une héroïne de film crédible du début à la fin.

Dans une interview au magazine « Entertainment Weekly », elle expliquait que « Juno », c’est un premier rôle féminin qu’on n’a jamais vu avant. « Elle s’habille comme elle veut, dit ce qu’elle veut, et ne s’excuse de rien ». Un peu comme Ellen en fait. Née à Halifax au Canada, elle joue dans sa première série télé à 10 ans. A 13 on lui propose un rôle dans un soap américain.

Ses parents ont la bonne idée de lui refuser Los Angeles, nous épargnant peut-être une énième Britney Spears. Au lieu de montrer sa culotte, Ellen se passionne pour l’histoire au point de parler transition de la Roumanie dans ses interviews, et a choisi d’aller dans un lycée bouddhiste. Pourquoi? Pourquoi pas.

Lire la suite »

Le SSP c’est le Sarah Silverman Program. Sarah Silverman est une comique américaine qui adore faire du politiquement incorrect. Ses sketchs sont souvent méchants, pas toujours drôles, mais quand ils le sont c’est vraiment hilarant.

Ce que j’aime le plus c’est qu’elle sort depuis genre 6 ans avec Jimmy Kimmel, un hôte de late night show (comme Conan O’brien ou David Letterman) et que régulièrement il l’invite sur son plateau. Ils se font des sessions de bitchin et d’auto promos franchement sympas.

Bref la dernière fois qu’elle est allée sur son show elle lui a offert un cadeau:

J’adore voir Matt Damon (que personnellement je ne trouve pas sexy du tout Non non! pas taper!) faire le guignol.

(vous aviez peut-être entendu parler de Sarah Silverman à cause de ses blagues au moment où Paris Hilton allait en prison :

ou encore des derniers mtv vmas et de ce qu’elle a fait sur britney spears (je trouve pas de version sous-titrée, n’hésitez pas si vous en avez une!)

Ah les articles de la semaine ! Je sais que Baptiste n’en peut plus d’attendre pour ses news people.

 Au menu, le « j’y étais » du concert des Dobacaracol dont j’avais parlé il y a quelque jours.

visuel-doba.jpg

Dobacaraquoi ?
Dobacaracol, un groupe qui vient tout droit du Québec nous faire oublier Céline Dion et Natasha Saint-Pierre.
Lundi 12 novembre, Doba (Doriane Fabreg) et Caracol (Carole Facal) ont squatté l’Elysée Montmartre avec leurs quatre musiciens.

Il est 20h, une cinquantaine de jeunes se sont tranquillement assis par terre dans la salle de spectacles. Quasiment que des filles, aux cheveux punks, tressés ou gentiment lissés.

Nous, on les avait découvertes il y a deux ans en première partie de Tryo.
Déjà, Doba et Caracol avaient séduit avec leurs chansons inclassables, entre reggae, ballade et musique world.
Depuis, les filles sont devenues des bêtes de scène : deux heures de concert, trois rappels et pas moins de six instruments maîtrisés chacune.

Les chansons sont plus poétiques les unes que les autres… Et on ne parle même pas des morceaux de sagesse dispensés à la foule en délire entre deux chansons, type «La vie c’est comme une galette. Si tu la retournes pas ça brûle.» ou «Chaque petit crocodile a sa mauvaise odeur.»

La suite c’est ici

Et un article sur le nouvel album de Britney Spears!

visuel.jpg

Cela va maintenant faire trois ans que Britney n’est plus l’idole de l’Amérique, mais s’est doucement transformée en une enfant gâtée et inconsciente qui gêne… Formatée pour devenir une petite bombe, comme sa copine Christina Aguilera, Britney a fait sa crise d’adolescence.
Au point qu’on en oublie qu’à la base, Britney Spears est une superstar de la pop.

Mais musicalement, le disque se tient.
Beaucoup de beatboxing, un son bizarrement électro là où on l’attendait R&B et une touche de disco avec Heaven on Earth. Les chansons sont clairement destinées à passer en boîte ou à fond dans son Ipod pour se préparer avant de sortir.
La voix de Britney, toujours aussi sensuelle, est retouchée pour lui donner un son très métallique, qui monte parfois bien trop haut pour de futures performances live.

En même temps, même à l’époque où Britney se la jouait petite écolière, elle n’a jamais chanté autrement qu’en playback. Et vue sa pitoyable performance pendant les MTV Video Music Awards 2007, elle ferait peut-être mieux d’arrêter les shows «live».

Pour tout savoir de comment le dernier album de Britney et ben il est beaucoup mieux que ce que je pensais c’est là

Jessica Hagy est encore plus forte que moi. Sur son blog, elle fait des graphiques et des petits dessins à la main, et ils sont très drôles. Alors que y a plein de fois où ça parle d’éco, ou en tout cas c’est plus ou moins mathématique (et moi je suis plutôt moins mathématique que plus). D’ailleurs, elle fait régulièrement des posts rien que pour Freakonomics.

Aller, un facile, spéciale dédicace kikoulol à Elouise et autres Starbucks addicts:

starbucks.jpg

Et un un peu plus éco-po pour les gens qui aiment ça.

chicken-or-egg.jpg

Et comment je la connais Jessica? Ben grâce à Ivan, bande de patates.

Demain, conf de rédac avec Genestar. Expect serious name-dropping.

Sinon je voulais grave faire un article sur britney spears et comme je suis fan d’elle. Son ancien elle, le « I-was-born-to-make-you-happy-in-a-really-tight-red-cat-suit elle », pas le « hey-let’s-shave-my-head-hit-a-car-with-an-umbrella(ella ella eh eh)-and-drive-my-kids-around-drunk » elle. J’avais une super vidéo de ce à quoi le fiasco de Gimme More aux MTV VMAs aurait du ressembler, mais pour l’instant le youtube user l’a mis en private = pas drôle.

Et à part ça j’étais à un super concert ce soir, des Dobacaracol, more to come mais là il faut que je dorme.