You are currently browsing the monthly archive for septembre 2008.

Post publié sur le blog “En direct des Etats-Unis” de l’express.fr

Catastrophe au Congres : la chambre des représentants a rejeté le plan Paulson de 700 milliards de dollars pour tenter de sauver les banques americaines.

La faute à qui? A Nancy Pelosi disent les Republicains, qui accusent la Speaker démocrate de la chambre des Representants d’avoir fait un discours beaucoup trop partisan ce matin, alors que les négociations de la semaine derniere et ce week-end jouaient toutes sur le bipartisme.

Il reste une toute petite chance d’arranger les choses : par un détail administratif, le vote pourrait rester discretement « ouvert », laissant le temps aux democrates de partir convaincre des parlementaires de transformer leur « non » en « oui ». Avec 205 votes pour et 228 contre, il s’agit de trouver 13 personnes pour arriver aux 218 necessaires pour faire passer la loi.

Vus les speeches des leaders républicains qui s’enchainent sur le theme « A bas Nancy! », c’est pas gagné… et il se pourrait bien qu’une toute nouvelle proposition naisse à la place.

En attendant, les bourses pleurent.

Publicités

Post publié sur le blog “En direct des Etats-Unis” de l’express.fr

L’organisation « Jews vote » a lancé une nouvelle initiative aujourd’hui, tout en humour 2.0. Cible : la Floride, swing state fatal aux Democrates en 2000, qui s’annonce tout aussi important cette année, et plus particulierement les juifs du troisième age qui résident en Floride.

Ca donne Sarah Silverman, comique juive très très politiquement incorrecte (elle a gagné deux Emmy awards la semaine dernière pour sa video « I’m F***ing Matt Damon » ou elle annoncait en musique a son fiancé qu’elle l’abandonnait pour partir batifoler avec l’acteur hollywoodien), qui charge les jeunes juifs americains de rendre visite a leurs grands parents pour les convaincre de voter Obama.

Enjoy :

The Great Schlep from The Great Schlep on Vimeo.

Dans la vie, il y a les titres de film, et puis il y a les traductions de titres de films. Vous pouvez citer « autant en emporte le vent » (gone with the wind) autant que vous voudrez, la plupart du temps les traductions sont pourries. Même quand c’est Yves Bonnefoy qui s’inspire d’un poème de Yeats. Surtout quand c’est Yves Bonnefoy qui s’inspire d’un poème de Yeats pour renommer « No country for old men » « Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme ». Il n’es pas pour Yves Bonnefoy non plus apparemment.

C’est la même chose pour « Forgetting Sarah Marshall ». Combien de gens sont allés voir « Sans Sarah, rien ne va » ? Si je n’avais pas su que c’était avec Kristen Bell (Veronica Mars) et Jason Segel (How I met your mother) et que Jason avait écrit le scénario, je n’aurais jamais vu ce film, et j’aurais raté le bonheur qu’est Russell Brand.

Avec ses bottes à talon, sa coupe de cheveux délirante et son talent pour toujours dire très exactement ce qu’il pense, Russell Brand est d’une autre planète. Dans la vraie vie, il vient juste d’Angleterre, mais le jeune homme fait tache dans le paysage people très plan-plan… Ce qui semble lui aller : après son rôle dans le très drôle « Sans Sarah rien ne va » de Judd Appatow, Russell était le présentateur des MTV VMAs 2008.

Russell aime dire ce qu’il pense. Le mois dernier, il disait dans une interview, « J’ai un problème quand quelqu’un m’interdit de faire quelque chose. Juste avant de rencontrer la Reine, les responsables du protocole m’ont expliqué comment la saluer, ne pas parler jusqu’à ce qu’elle me parle… Mais tout ce à quoi je pouvais penser c’était « Chope lui le sein! » « . Ça ne le ferait pas chez la reine, et ça ne le fait pas non plus chez MTV, l’ex chaîne rebelle devenue gentiment bisounours.

Sauf que si. Parce que Russell dit ce qu’il pense en mode blague, et qu’il a l’air tellement à l’ouest que les américains ne se vexent pas, et donnent à MTV ses meilleurs chiffres d’audience pour les VMAs depuis longtemps. Cheveux longs jusqu’aux épaules et en pétard, chemisette transparente sur pantalon de cuir plus que moulant, chaussé de santiags à talon, il a commencé son premier speech de la soirée en toute simplicité. « Il y a des gens qui disent que les Etats-Unis ne sont pas prêts à élire un président noir, mais je sais que l’Amérique est un pays qui pense au futur parce que sinon vous n’auriez jamais laissé cet espèce de cowboy attardé être votre président pendant huit ans ».

Et encore, son public a échappé à une blague censurée par MTV, sur la fille enceinte de Sarah Palin, la candidate à la vice présidence de John McCain: « Je voulais dire que Palin forçait sa fille ado à avoir le bébé parce qu’elle est tellement anti avortement, mais qu’aussi, en tant que républicaine, elle est pour la peine de mort, et que donc elle allait faire passer sa fille à la chaise électrique pour lui apprendre à se comporter comme une petite trainée. »

Russell aime le sexe. Récompensé par le journal The Sun comme « Baiseur de l’année » à deux reprises, on pourrait même penser qu’il il aime un peu trop le sexe. Il a fait plusieurs séjours en rehab pour cause d’addiction au sexe, et s’est fait renvoyer de son dernier centre de désintoxication pour cause de… relations sexuelles avec les autres patientes.

Cette sexualité débridée lui a tout de même permis de décrocher le rôle d’Aldous Snow, musicien obsédé et « homme fatal » dans « Sans Sarah rien ne va », avant que Judd Appatow, le réalisateur, ne décide carrément de faire de Russell, et d’Aldous, la star de son prochain film. Pendant les VMAs, le comique n’a pas arrêté les blagues sur la virginité des Jonas Brothers, ce boys band dont chaque membre porte une « purity ring », une bague pour dire qu’ils ne feront pas l’amour jusqu’au mariage. Après s’être fait remonté les bretelles, Russell s’est dit « gêné de ne pas avoir arrêter de parler de leurs veux de chasteté, et j’aimerais profiter de cette occasion pour dire que personne devrait plus jamais faire l’amour. Folle idée. Quelle drôle de façon de passer une soirée. »

Oui oui, ça fait au moins dix mois que je n’ai pas actualisé mon blog bad bad BAD Cécile. Certes. J’avais des choses à faire, des appartements à trouver, un stage à commencer, des répétitions pour le Rocky Horror Picture Show où aller, tout ça tout ça.

MAIS ! Me revoilà ! Et avec moi une petite dose de rappel de people, avec mon couple préféré de tous les temps : Rachel McAdams et Ryan Gosling, beaucoup plus adorables qu’Angelina et Brad. C’était le 22 août (I know I know I KNOW STOP YELLING AT ME!) dans Obstyles :

Les blogs et magazines people n’en peuvent plus : il paraîtrait que Ryan Gosling et Rachel McAdams sortiraient à nouveau ensemble! Mais si, les acteurs principaux du superbe film romantique de 2004 « N’oublie jamais » (« The Notebook« ), signé Nick Cassavetes. Ils y jouaient Allie et Noah, dont l’histoire d’amour avait traversé la seconde guerre mondiale et les décennies. Et après le tournage, Rachel et Ryan étaient devenus des amoureux pour de vrai. Un couple adorable, qui avait rompu début 2007, au grand dam des fans du Notebook. Autant dire que la nouvelle de leur réunion ravit les foules.

Quant ils ont rompu, les fans étaient furieux. Ryan raconte dans une interview de GQ : « les femmes étaient très énervées contre moi. Une fille est venue me voir dans la rue et m’a presque frappé, en disant « Comment t’as pu ? Comment t’as pu laisser partir une fille comme elle ?« . Pourquoi tant d’affection pour ces amoureux? C’est que Rachel et Ryan (surnommés McGosling) forment enfin un couple auquel on peut s’identifier. Angelina Jolie et Brad Pitt passionnent parce que leur couple semble irréel : les deux plus belles personnes du monde qui se mettent ensemble pour faire des bébés encore plus beaux qu’eux, ça tient fort du conte de fée hollywoodien inatteignable.

A côté, Rachel et Ryan sont jeunes, mignons comme tout mais avec des beautés très « boy and girl next door », et fous l’un de l’autre.

Lire le reste de cette entrée »

Youhou!

Aujourd’hui j’ai enfin pu sortir du Xcel Center, direction les rues de Saint Paul à la recherche de manifestants (d’anarchistes, dixit l’autre stagiaire) pour les vidéos n’importe quoi de James Kotecki

Après une demi-heure de marche infructueuse, on rentrait dépités en newsroom quand BAM on est tombé sur une manif de Code Pink . C’était ma première manif américaine ! Les femmes (et quelques hommes) de Code Pink étaient tout en rose, stylés façon statue de la liberté ou Miss America, et ont passé leur temps à chanter et à danser en manifestant.

Ceci est un article juste pour Quentin, camarade de classe passionné par les jambes :

Qui est qui?

So yesterday, while we were waiting for houuuuuuuuuuuuuurs in line to get into the convention center, some sort of protest was going on. A 4 people doing yoga with a big flag kind of protest

« Are you doing yoga to protest? »

« I don’t like the word protesting. We are doing yoga to send positive vibes into this building »

« Come on guys! Gay rights! I will get on my knees for gay rights! »

« Seriously! Being for gay rights doesn’t make you gay! It’s not contagious! And I bet out of this line, there are at least 3 people who are either gay or lesbian! »

Hier j’ai pu faire un tour sur le floor, l’endroit où tous les délégués écoutent les différente intervenants de la convention discourir. Après leur speech, Laura Bush et Cindy McCain ont donné une interview à Fox, juste avant… Miss Teen Minnesota et MIss Minnesota :

Si mon super slide ne s’affiche pas, cliquez ici

En tout cas, d’après les plus conservateurs des conservateurs de Saint Paul, Minnesota…

Une seule solution, le retour aux valeurs sûres :