You are currently browsing the monthly archive for mai 2008.

« Comme Pierre Milza me le disait… »

Pascal Ory, mon name-droppeur favori après Alain  Génestar.

(Et sinon, Cannes c’était chouette et ici)

Publicités

Long Hop’ Maubert, rempli de types branchés sur Multifoot de Canal + me suis fait des amis en disant des trucs du genre « Oh lala à la 80ème si Sochaux ou Lens marquait le PSG passait en D2, c’était tendu »

Ensuite les mecs ont détourné le regard des écrans pour se pencher sur les quelques filles qui étaient présentes, et ils ont découvert la puissance de la fille américaine (moi j’ai connu ça l’an dernier, dans une soirée mémorable)

Donc deux minettes a priori mimi mais sans plus : jeans tennis t shirt moulant mais pas trop cheveux lachés pas vraiment maquillées. Elles se sont mis à danser et là j’ai compris qu’elle ne pouvaient pas venir d’ici, vu qu’elles se trémoussaient comme dans un lit vertical.

Les garçons aussi l’ont vu, s’en suivit toute une suite de réactions façon tex avery, jusqu’à ce que deux types réussissent à danser avec les filles. Et là, ils ont pas compris ce qu’il se passait. Les bougres essayaient de bouger en leur tenant les mains, d’esquisser quelques pas vaguement rock, fin de danser comme les garçons français draguent quoi.

Mais impossible! Les deux filles bougeaient beaucoup trop pour eux et ils ne savaient plus où mettre leurs mains. ça a duré cinq minutes avant qu’elles ne les dédaignent pour retourner « danser »/ »faire l’amour debout toutes habillées » ensemble.

Fun times. ça m’a rappelé quand mes potes français essayaient de danser avec des américaines en boîte à Washington. J’y retourne dans trois mois pour un semestre!

Brownie point: American boys, par Estelle ft. Kanye West

Deuxième article d’obstyles de la semaine, people comme tout sur fond de politique avec l’autorisation du mariage gay en Californie. Comme me l’a gentiment dit Julien, « ah t’écris sur un vrai sujet cette fois? »

Ca n’a pas tardé. Juste après l’annonce par la Cour suprême californienne de lever l’interdiction du mariag gay le couple américain lesbien le plus people a annoncé son union future.
Ensemble depuis quatre ans, Portia de Rossi (la belle blonde d’Ally Mc Beal à l’affiche de la série déglinguée Arrested Development) et Ellen DeGeneres, une présentatrice de talk show très célèbre aux Etats-Unis , ont décidé demettre sur papier leur liaison.

Ellen DeGeneres confiait ainsi à The Advocate.com, un site d’actu gay et lesbien: «Je suis ravie que la Cour Suprême californienne ait repoussé l’interdiction du mariage gay. J’ai hâte de me marier. Nous méritons tous les même droits et je pense qu’un jour on se souviendra d’aujourd’hui et que ne pas autoriser les homosexuels à se marier semblera aussi absurde que de ne pas permettre aux femmes de voter. P.S: ma liste de mariage est chez Crate & Barrel [un magasin très chic de meubles]».
La présentatrice a officiellement annoncé son mariage dans son émission de vendredi, avec un message vidéo surprise de Madonna, selon le bloggeur Perezhilton.

Toujours sur The advocate.com, l’interprète du docteur George O’Malley dans Grey’s anatomy s’est dit ravi: «Nos droits inaliénables sont protégés aujourd’hui. Ca me rend fier de vivre dans un pays qui travaille pour corriger ses défauts», et Marc Jacobs d’ajouter: «Qui aimer et comment aimerdevraient être des décisions laissées à l’individu ou au couple».

La bataille a en effet été rude. Par deux fois, les législateurs américains avaient essayer d’autoriser le mariage gay, mais le gouverneur Arnold Schwarzenegger avait fait joué son droit de véto. Jeudi, il a annoncé qu’il respecterait cette fois la décision de la Cour suprême.

La Californie devient ainsi le deuxième Etat (après le Massachusetts en 2004) à autoriser les mariages homosexuels aux Etats-Unis. Les défenseurs des droits des gays et lesbiennes espèrent que la décision fera tache d’huile.

De quoi faire se marier Angelina Jolie et Brad Pitt? On se souvient que dans le numéro d’octobre 2006 d’ Esquire, Brad Pitt avait déclaré: «Angie et moi penserons à nous marier quand tout ceux quiveulent se marier dans ce pays le peuvent». Il reste encore du chemin pour que le couple le plus glamour d’Hollywood se passe la bague au doigt.

Semaine très occupée entre rapport de stage, paper d’environ une infinité de mots sur creating war heroes, devoirs habituels, interviews indécrochables et articles pour obstyles!

Mardi soir j’étais aux Gérard du cinéma avec Baptiste (je conseille son blog, il a fait un stage à Europe 1 juste après le scandale « Pascal-Sevran-est-mort—ou-pas ») et Jean-Baptiste. On a bien rigolé on a bu du champagne et mangé des petits fours bizarres.

ça a donné ça pour obstyles:

20h15, mardi 13 mai. Dans la petite salle de cinéma du Club Marbeuf, 8ème arrondissement de Paris, c’est le bazar. Normal, c’est la cérémonie des Gérard, le rendez-vous second degré et mauvais goût du cinéma français qui couronne chaque année les pires films français, à la manière des razzies awards américains.
A peine 15 minutes avant le coup d’envoi, le maître de cérémonie Frédéric Royer jette un coup d’œil à ses fiches alors que deux types sont encore en train de sprayer «Cérémonie des Gérard du cinéma 2008» sur le décor – littéralement – en carton.

«C’est un budget Michel Gondry», explique pince sans rire «l’envoyé spécial» de la cérémonie à Cannes, en vrai-faux duplex depuis son téléviseur en carton. Par terre, des parpaings sprayés à la peinture dorés attendent les lauréats des Gérard, mais aucun gagnant ne viendra les récupérer ce soir.

Pas de Jean-Paul Rouve pourtant récompensé par le «Gérard du plus mauvais animal dans un rôle d’animal» «pour son rôle dans «Ce soir, je dors chez toi», ni de Régis Wargnier qui avait pourtant gagné le «Gérard du film où on sait pas si on s’en va, si on revient, ou alors quoi?» avec «Pars vite et reviens tard»… On ne verra pas non plus le grand gagnant de la soirée «Asterix aux Jeux Olympiques», sacré «Plus mauvais film de l’histoire du cinéma en 2007».

Pendant une demi-heure de show, les présentateurs enchaînent les récompenses grinçantes, les vannes potaches et les imitations des journalistes en période cannoise (avec lunettes de soleil et ventilateur qui fait bouger les cheveux bien sûr).

Bilan? Un moment ludique et pédagogique, où l’on apprend comment écrire un scénario de film français… Grâce à une super machine inventée par les organisateurs de la cérémonie: six rouleau de papier essuie-tout où sont écrits des bouts de phrases, montés sur des manches à balais. Ça donne des cadavres exquis pas gentils, comme ce «Clovis Cornillac joue au tennis avec Kad Merad, qui couche avec sa mère (jouée par Catherine Deneuve). Ils décident de faire le tour du monde et regardent tomber la pluie.»

Une soirée très sympathique où l’on rit beaucoup, avec à la sortie champagne, petits fours et auto-congratulations, un peu comme à Cannes en fait!

Pour regarder la cérémonie c’est ici,

Les Etats-Unis n’avaient rien à faire pendant que j’étais en vacances, du coup ils ont monté tout un scandale autour d’une pauvre photo de Miley Cyrus dans Vanity Fair. Miley, 15 ans, demandez à vos petites soeurs / vos cousines c’est une gamine star d’une série disney qui chante qui danse qui… tiens! ça vous rappellerait pas quelqu’un?

Miley Cyrus, mini-star made in Disney de 15 ans, a posé un peu dénudée sous l’œil d’Annie Leibowitz… L’Amérique en est toute retournée. La nouvelle Britney serait-elle née?

Miley qui?
Miley Cyrus, encore largement inconnue en France chez les filles de plus de 12 ans, est une mini-star made in Disney. Aujourd’hui âgée de 15 ans, elle est depuis 2006 la star d’une série culte pour les préadolescents américains: Hannah Montana. Ca raconte l’histoire d’une collégiène, Miley Stewart, qui mène une double vie puisque le soir et le week-end elle devient Hannah Montana, une pop star très célèbre chez les préadolescents.

Miley Stewart/Hannah Montana chante et danse. Mais les albums tirés de la série se vendent plus que bien, du coup Miley Cyrus enchaîne les concerts et les tournées intitulés « Best of Both worlds tour » (la tournée du meilleur des deux mondes, comprendre celui de Miley et celui d’Hannah). Mal de crâne? Ca se complique…

Miley quoi?
Depuis le 1er mai les Etats-Unis n’en peuvent plus: Miley Cyrus a fait une photo dénudée et tout le monde est choqué choqué! Cette photo, elle était quand même shootée par Annie Leibowitz pour Vanity Fair. Miley pose assise de trois quart, blottie dans un drap couleur champagne qui laisse voir son dos nu. Elle tourne la tête vers l’appareil photo avec un petit sourire, les cheveux en bataille et les lèvres roses.

Bon. Peut-être une photo un peu sensuelle pour une gamine de 15 ans, mais pas non plus la fin du monde. Sauf que si. Parce qu’aux Etats-Unis, on ne rigole pas avec les stars de shows pour ados. Tous les médias se sont déchaînés sur la photo supposément « topless » le site internet de Vanity Fair a crashé à cause du trop grand nombre de visiteurs qui se ruaient sur la photo.
( voir la photo)

Evidemment, Disney Chanel a très vite réagi pour ne pas énerver les parents inquiets en accusant Vanity Fair d’avoir « manipulé une jeune fille de 15 ans ». Miley s’est excusée de suite, en disant « J’ai pris part à une séance qui était censée être artistique et maintenant que j’ai vu les photos, je suis embarrassée. »

Miley argh?
Et ses parents alors? Ah… ses parents… Mais ses parents étaient présents au shooting! Le père, Billy Ray Cyrus, interprête le père de Miley Stewart/Hannah Montana dans la série. Billy et Miley posent ensemble dans une des photos de la séance. C’est d’ailleurs la défense de Vanity Fair, qui a déclaré que « les parents de Miley étaient sur place toute la journée. Puisque la photos est numérique, ils l’ont vu pendant le shooting, et tout le monde a pensé que c’était un beau portrait de Miley, très naturel. »

Ses parents, de toute façon, sont évidemment à l’origine de son ambition de starlette. Ce sont eux qui l’ont appelé « Destiny Hope Cyrus », soit « Destinée Espoir Cyrus », ou comment mettre la pression à un nouveau né. Destiny Hope devient Miley à cause de son surnom, « Smiley » (souriante), dégoté vers 11 ans alors qu’elle joue un second rôle dans une série où le rôle principal est tenu par… son père.

Bref, on a un sérieux cas de Britney Spears/Christina Aguilera qui se développe: une jeunette poussée par ses parents fait un show Disney qui cartonne, se lance dans la chanson, et cherche à changer son image en faisant des photos « osées », même si le portrait de Vanity Fair n’est rien à côté de la couverture de RollingStone par Britney Spears allongée sur un lit en sous-vêtements la bouche ouverte et une peluche dans les bras. Et rien de bien grave non plus quand on voit les « tenues » de scène de Miley: mini hauts, mini robes, maxi talons, le tout approuvé par papa, maman, et Disney.

Haha, voilà voilà, interview de Benjamin Siksou pour Obstyles, c’est chouette de faire du journalisme 😀

Rien de complètement fou, l’interview d’un gamin de 20 ans (HA moi j’ai 21 ans !) sympathique.

Dans l’émission « La Nouvelle Star », notre chouchou c’est lui. Pas Amandine, pas Thomas, mais Benjamin Siksou, 20 ans, et déjà deux films sur son CV (“15 ans et demi” et Largo Winch). Il a une voix de bluesman et fait se pâmer les filles. Interview.

Obstyles: Lors du dernier prime, tu as pu interpréter « New Soul » de Yael Naïm selon tes propres arrangements et ton univers musical… [itw parue le 25 avril, oui depuis il y a eu 10 000 primes ARRETEZ DE M EMBETER!]
Benjamin Siksou: C’était très agréable de chanter ma version de cette chanson, je suis vraiment très content. Je puise mon inspiration et trouve ma façon de chanter dans le blues. Du blues, découlent la soul le rock… je suis assez éclectique.

Obs: Comment t’es tu retrouvé à l’affiche de deux films qui sortent cette année?
B.S: Ça fait deux ans que je travaille avec une coach théâtrale, Frédérique Cantrel, deux ans que je passe des castings et puis ces deux rôles (Gaspard dans « 15 ans et demi », et le jeune Largo Winch dans « Largo Winch ») sont tombés en même temps, cet été. Je ne me serais pas présenté à « La Nouvelle Star » si je n’avais pas fait ces deux films avant. Ça m’a donné confiance en moi et en ce que je fais.

Obs: Rêves-tu de chanter un titre précis lors du prime? Ou tes compositions personnelles? (sa page myspace)
B.S: J’aimerais beaucoup chanter du Jeff Buckley, « Grace » par exemple. On ne chante pas de compositions perso, mais ce n’est pas plus mal, parce que La Nouvelle Star c’est une sorte de jeu de rôles. Je joue un rôle par semaine en interprétant des chansons qui ne sont pas à moi, avec des codes, des mises en scène.

Obs: Qui est ton plus sérieux concurrent de l’émission?
B.S: Le niveau est assez homogène, on a les mêmes attentes. Même si c’est une compétition, je ne pense pas qu’on soit vraiment en concurrence entre nous. On passe la semaine ensemble et l’ambiance est plutôt bonne, on chante, on joue de la musique. On apprend à se connaitre, on comprend quand quelqu’un a besoin de s’isoler.

Obs: Comment s’organise votre semaine?
B.S: On est très occupé. On choisi nos chansons le jeudi matin. On travaille tous les jours pour les solos et les chansons en groupe. Puis on répète à Baltard avec les instruments… Et le mercredi soir arrive, c’est déjà le prime!

Obs: Crains-tu d’être catalogué « nouvelle star », une image pas très rock n’roll?
B.S: J’ai l’impression que l’image que je renvoie est plutôt fidèle à qui je suis. Bien sur, c’est un peu formaté parce que c’est une émission à 20h50, à la télé… Mais je chante selon mes goûts. Jusqu’à présent j’ai toujours chanté des morceaux que j’avais choisis, ou je les ai interprétés comme je le souhaitais.

Obs: Toutes les minettes de 12 à 35 ans sont amoureuses de toi… Comment tu vis ton nouveau statut de sex-symbol?
B.S: Euh… je ne sais pas…. Je n’en ai pas vraiment conscience ici puisqu’on est tout le temps à l’hôtel… (petit rire gêné)… ça fait plutôt plaisir!

Je sais pas pourquoi je me réfère à des séries comme Dallas que je n’ai jamais vu de ma vie. C’est du lieu commun de people. En même temps qu’est ce qui ressemble à « Dallas », i.e à un bordel monstre de soap opéra avec du cul du sang et des pleurs? Plus belle la vie? The Hills? blah blah blah

Anyhoo.

J’ai appris plein de choses sur Laure Manaudou en écrivant cet article il y a trois semaines. J’en ai appris encore plus sur Federica Pellegrini, dont je ne connaissais même pas l’existence…

Les temps sont durs pour Laure Manaudou… Après l’épisode des photos plus que dénudées visibles partout sur internet, la nageuse a enchaîné les défaites ou les scores décevants sur ses distances fétiches cette semaine.

A peine deux mois après la publication de photos de son ex Luca Marin fricotant avec sa pire rivale, Federica Pellegrini.

Toutes les deux sont nageuses de compétition, blondes, la toute petite vingtaine, et dans les journaux pour leurs exploits sportifs autant que pour leur vie amoureuse mouvementée. On refait le match Pellegrini/Manaudou.

A la piscine

Les garçons

A la ville

Sérieusement, Emma Watson, 20 millions de dollars pour tes 18 ans? ça valait bien un petit article pour Obstyles!

Bébés stars anti trash

Alcool, drogues, conduite sous ivresse et autres sorties en boîte sans culotte, les vingtenaires d’Hollywood font du grand n’importe quoi. Chez les Anglais, ce n’est pas mieux. Les ainés de Kate Moss, Sienna Miller ou Jude Law ne montrent pas l’exemple et la série Skins présente une jeunesse britannique auto-destructrice (Voir article sur la série « Skins »).

Heureusement, les héros d’Harry Potter sont là. Harry (Daniel Radcliffe) le gentil héros torturé mais chez qui le bien triomphe, sa copine première de la classe Hermione (Emma Watson), et son ami un peu benêt Ron (Rupert Grint), sont une bande sympathique de jeunes gens bien élevés. Ils ont la bonne idée de grandir devant nos yeux (le prochain épisode –Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé- sort le 28 novembre prochain), et de pousser droit.

Dans la vraie vie, leurs interprètes s’émancipent aussi très gentiment et passent de l’enfance à une adolescence normale. Enfin, « normale » pour des jeunes gens qui ont gagné avant leurs 18 ans entre 20 et 50 millions de dollars chacun.

Harry / Daniel Radcliffe

Hermione / Emma Watson

Ron / Rupert Grint

Obstyles le 11 avril, juste après que Paris Hilton se soit maquée avec Benji Madden (Good Charlotte), le frère de Joel Madden (Good Charlotte aussi), qui sort avec Nicole Richie. Faut suivre.

Rock is the new chic! Après le «it» bag, voilà venu le «it» mec, ou le bon boyfriend à avoir pour accessoiriser les soirées people.

Toute starlette hollywoodienne sait que l’important dans la vie, ce sont les accessoires. Le sac du moment, ou it bag, les chaussures «in», la bonne coupe de cheveux, et surtout, le bon mec!
Et la tendance est au rockeur, plein de biceps, de tatouages, et d’eye-liner. Plutôt que d’être des bonnes filles déchues, les starlettes ont donc décidé de devenir des bad girls rock n’roll stylées.

D’où leurs amoureux bad boys: Nicole Richie sort avec Joel Madden des Good Charlotte, Paris Hilton, jalouse, chope le frère de Joel Benji Madden. Ashley Simpson et Pete Wentz, Kate Moss et Jamie Hince, ou il n’y a encore pas si longtemps Mischa Barton et Cisco Adler. Bref, les poupées les plus blondes possibles se copient toutes les unes les autres pour avoir l’accessoire le plus hot du moment et en faire ce qu’elles veulent. Suivez le mode d’emploi en quatre étapes.

Se trouver son rockeur

Habiller son rockeur

Soutenir son rockeur

Epouser son rockeur

« Non mais sérieusement, qui est-ce qui achète ses disques? » me demandait Julien dans un grand moment de détresse en newsroom. Et ben plein de gens, vu qu’elle se bat avec Madonna pour être première sur les classements de vente depuis des semaines.

Alors voilà mon papier obstyles sur le secret de Mariah qui date du 4 avril parce que j’ai rien posté pendant un mois… Mon petit Baptiste, il est un peu pour toi parce que je suis sûre que même toi tu connais Mariah!

On s’était enfin décidé sur le cas Mariah Carey. Tellement too much qu’hilarante, Mariah était quand même devenue une has been. Conclusion: la zapper.

Sauf que non. Parce que mercredi 2 avril, son nouveau single «Touch my Body» est passé en première position du classement Billboard. Et là, on a réalisé que c’était son 18ème single à atteindre cette place, faisant passer Mariah devant Elvis Presley (17 hits, ridicule!). Ecartons les médisants qui argueront que le King étant mort, il aurait eu du mal à se défendre. Soit. Le mystère n’est pas là.

Retour sur «Touch my body». La chanson est typique de Mariah, une ballade vaguement RnB qui n’utilise pas tout le potentiel de sa voix. Le clip est aussi copyright Carey: elle s’y ballade en lingerie, costume d’écolière, robe lamée argent, nuisette rose layette, robe de princesse rose bonbon, décolletés plongeants, jean taille basse et t-shirt court et moulant… Une dizaine de tenues différentes toutes aussi sexy et ses long cheveux châtains brushés plein de volume.

Tout reflète l’image que Mariah s’est construite depuis qu’elle est passée de diva-à-la-voix-extraordinaire à diva-RnB-vaguement-trash-et-très-sexuelle. La poupée gonflable pas très maligne habituelle, mais avec une guest star très particulière.

Le clip met en scène Mariah qui accueille chez elle un réparateur d’ordinateur nerd au possible, joué par l’acteur Jack McBrayer, connu aux Etats-Unis pour un rôle de geek dans la série comique «30 rock». La vidéo s’ouvre sur Jack, nez à nez avec Mariah, qui s’exclame sur un ton strident «vous .. vous… Mariah Careyyyooooooooh!» en imitant les mimiques de la chanteuse. La vidéo se laisserait alors presque regarder au second degré, comme Mariah se moquant de Mariah.

la suite ici