You are currently browsing the monthly archive for décembre 2007.

Comme le faisait remarquer ma collègue des infos géné, après l’excitation de la semaine dernière il s’est pas franchement passé grand chose cette semaine.

Heureusement, Miss France est arrivéééééeee!

Ca a commencé vendredi 21 avec la publication d’Entrevue et des fameuses photos porno soft de Miss France 2008 Valérie Bègue. Après une petite dépêche sur le sujet, on n’avait pas grand chose à faire puisque Valérie (on est en first-name basis elle est moi) était à l’ïle de la Réunion et « elle a qu’a y rester » dixit Geneviève de Fontenay.

Jeudi 27, rien à faire, je songe gentiment à rentrer à la maison, quand sur les coups de 14h30 Boris et Dominique les chefs me lancent avec un grand sourire

« Cécile, on t’a trouvé du travail! »

« Chouette! quoi? »

« Bon ben c’était soit un aller-retour à Islamabad, soit un portrait de Geneviève de Fontenay » (faut pas chercher, c’est de l’humour d’agencier).

Tu peux respirer maman, je n’ai pas profité de ton escapade à Barcelone pour m’envoler à Islamabad, à la place j’ai passé quatre heures à faire le portrait de Geneviève (elle aussi c’est bon on s’appelle par nos petits noms). Naïvement j’avais pas pensé au concept de faire le portrait de quelqu’un sans le rencontrer, mais c’est possible!

(Portrait largement pompé ici )

Après-midi où l’on apprend donc que Geneviève porte un chapeau pour équilibrer sa silhouette depuis que feu son mari lui a conseillé (sympa le mari…), que Geneviève est une meuf complètement à gauche dans son coeur, voire à gauche de la gauche, elle a soutenu Arlette à pas mal de reprises et a même donné de l’argent! Et que sinon c’est pas du tout qu’elle est vieille-france, c’est juste qu’elle est « glamour ».

Mouais. Pour rigoler un bon coup sur le sujet il y a l’article de Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts dans Libé

Dans tous les cas, pour me récompenser de mes efforts j’ai eu le droit d’aller à la conférence de presse vendredi matin qui allait annoncer le sort de Miss France! Quatrième grand hôtel parisien pour moi depuis ma rentrée à l’école (Nicole des Pussycat Dolls, Dominic Purcell, ptit dej Dati pendant le stage chez Gamma, et Miss France!).

C’est fou, en tant qu’apprentie journaliste je me suis déjà retrouvée quatre fois dans des hôtels où je ne pourrais même pas prendre le thé. Bon jusqu’à maintenant je suis toujours genre en robe et bottes, j’ai pas encore osé le jeans mais tous les journalistes qui étaient là étaient sapés n’importe comment.

Jean-François sourit « Tu sais les grands hôtels ne tiennent que par l’idée que tous les gens ont qu’on ne peut pas entrer dedans. Mais en fait tout le monde peut, si tu veux aller boire un chocolat chaud à 15 euros personne ne t’en empêchera! Toute façon 80% du chiffre d’affaires des grands hotels ça se fait par la location de salles comme le Comité Miss France a fait aujourd’hui ».

Et là, c’est trop la classe: je croise deux photographes que j’avais rencontré quand j’étais en stage chez Gamma ET je croise Thibault, de la classe! En mode ça y est on est complètement des journalistes AFP/ RFO qui se font la bise aux conférences de presse, comme tous nos aînés…

Thibault se marre « On est au moins 12 là, c’est la grosse histoire du moment pour nous » la veille il est allé filmé la Miss sortant toute mignonne et sans yaourt ni croix de son vol Réunion/Paris.

Il y a au moins cinquante journalistes presse écrite/télé/radio/photo massés à l’entrée de la salle, attendant que Geneviève de Fontenay et Valérie Bègue apparaissent. Et là, c’est la folie. Ils se jettent sur elles on dirait une horde d’enfants à l’heure du goûter face à un gâteau au chocolat fondant au milieu mais retenus par le champ de force magnétique et invisible de leurs parents qui les surveillent (ici= les attachées de presse et Sylvie Tellier, ex miss et présidente de la Société Miss France).

Ca hurle, ça se pousse, ça s’énerve, je reste sagement sur ma chaise attendant que la conférence commence. Après la radio et la télé, il faut bien cinq minutes pour que les photographes, dressés devant la table à mitrailler les intervenantes s’asseyent, à coup de « Assis les photographes! », « Bordel la photo! » « On commence pas avant que les photographes soient assis » et autres « RRRRRRRRRRRRRRrrrrrrrrrrrrrrrrrraaaaaaaaaaaaaaaaarrrrrrrrrrrrrrrghhhhhhhh photographes de m….!!!!!!!!!!!! ».

M’en fous, Valérie pendant qu’elle marchait vers la table pour faire son « blblabla je suis si heureuse » elle m’a lancé des regards torrides j’aurais voté pour elle dix fois.

Bon, c’était limite la partie la plus intéressante de la conf de presse: ensuite elles disent blablabla Valérie garde sa couronne blablabla mais elle ne pourra pas participer aux concours internationaux ni accompagner geneviève dans ses déplacements régionaux blablablabla je suis tellement heureuse blablabla il y a d’autres moyens de représenter la France à l’étranger que par les concours blablabla

Quand on sort de là Jean-François me dit: tu vois là c’est TF1 qui a gagné parce que finalement y a aucune sanction puisque de toute façon elle aurait pas pu participé aux concours internationaux à cause des photos… TF1 a gagné contre Geneviève…

Alors qu’elle tente de sortir, un ptit journaliste propose à Geneviève un yaourt haha blague blague -m’a fait penser à toi Quentin- un autre me dit discrètement « T’as vu si dans le règlement y a aussi marqué que la miss ne peut faire du sexe que dans une seule position? »

Elles ont toutes reprécisé qu’elles n’avaient rien du tout contre l’ile de la Réunion, avant que Geneviève ajoute : « eux par contre, ils ont sortis un Tshirt avec un cerceuil, mon chapeau, et une croix… »

Pauvre Geneviève! C’est dur d’être la dernière matrouille des fausses oies blanches françaises!

Publicités

Bilan de ma première semaine.

Lundi 17 décembre: interview de Dominic Purcell, Lincoln de Prison Break.

Je suis arrivée depuis dix minutes. Aucun de mes deux supposés chefs ne m’a parlé, mais Juliette, qui travaille à côté de moi, me propose de partir avec elle dans un grand hôtel parisien interviewer Dominic Purcell, qui joue Lincoln sur Prison Break et qui est à Paris pour de la promo (cause chômage technique, cause grève des scénaristes). Comme ell e a pas mal de taf, je fais des recherches, j’écris des questions et comme elles sont chouettes et que Juliette est chouette elle me laisse en poser! Dominic Purcell est beau comme un dieu, je crois presqu’avoir trouvé mon alter-ego quand je vois son t-shirt « ironie-postmoderne » starwars vintage. Mais il fallait qu’il ouvre la bouche…

Mardi 18 décembre: dégustation au Grand Véfour.

Claire et Dominique m’ont gentiment emmenée avec elles au Grand Véfour, assister à « un atelier de goût » du chef Guy Martin avec une classe de primaire à l’école Sainte Geneviève. Prof très drôle, quand le chef demande si certains enfants ont des allergies, elle répond « non non! » avant qu’un petit de neuf ans crie « Mais si mais si! Machin il est allergique aux produits laitiers! » et elle, tranquille « Ah oui tiens… j’avais oublié… ».

Partie pour prendre des notes, je me retrouve en plus à déguster avec les petits! Dome de carotte au gingembre, croustillant de dorade au sumac et citron au sel, tarte chocolat encens… Mmmmmmmmmmmm.

En plus en rentrant j’écris un « faux » factuel sur la sortie, pour m’entraîner à écrire des dépêches. Sauf que voilà, Matin + a vu une des photos prises par le photographe AFP et veut l’utiliser dans l’édition du mercredi. Ils ont besoin d’un factuel. Et Claire crie à Dominique 2 (ma chef), « mais Cécile elle en a fait un de factuel! ». Me voilà projetée agencière, je fais deux cent mots envoyés illico. Dominique 2 me sourit et me lance « Bon tu me fais 500 mots pour cette après-midi! »

On peut trouver ma dépêche ici ou ici avec la photo et sans doute ailleurs!

Mercredi 19 décembre: projection presse de Dante 01.

J’écris « l’entretien » de Dominic Purcell avec Juliette, puis je commence à m’embêter. Rébecca crie partout dans le service pour trouver quelqun qui pourrait aller à une projection presse d’un film. Je n’ose pas demander, mais Dominique 2 finit par lui lancer « Envoie cécile elle se débrouillera très bien ». Me voilà partie pour voir Dante 01, le premier long-métrage tout seul et sans les mains de Marc Caro, le comparse de Jean-Pierre Jeunet pour Delicatessen et La Cité des Enfants Disparus. Avis mitigé. Très difficile d’en faire une critique « afp »: raconter l’histoire mais pas la fin, critiquer mais dans un langage assez soutenu. Je galère.

Jeudi 20 décembre: visite au ministère de la Culture.

A force de harcèlement, Jean-Pierre accepte de m’emmener avec lui au ministère de la Culture voir la signature d’un accord entre France Télévisions et les syndicats de producteurs de fiction française (l’ARP, le BLIC et le BLOC, meilleurs acronymes du monde). Au programme, Patrick de Carolis qui est très grand très beau et très poivre et sel (mais qui ne sera jamais aussi beau que toi, france interien de l’Elysée), les mecs des syndicats qui font tous des petits discours bien ficelés sans notes, et Christine Albanel, qui a deux pages de notes et qui ne parvient qu’à les lire….
Retour à la Bourse, fausse dépêche que Jean-Pierre reprend en m’expliquant que même si c’est l’AFP il faut quand même « apater le chaland ». Mais bon, j’ai toutes les quotes qu’il fallait avoir, et d’ailleurs pour la peine il me pique mon dernier paragraphe pour le mettre dans son 500 mots.

Vendredi 21 décembre: sex toy en open space

Journée plutôt calme, entrecoupée des appels aux cadeaux: TF1 & co envoient à tous les journalistes du pôle média des macarons, des chocolats, c’est à la limite de l’indigestion! En fin d’aprèm, une des journalistes vient nous faire admirer un magnifique père noël en chocolat, qu’elle vient de recevoir de chez Artcurial, la maison d’enchères. Sauf que voilà, son père noël il tient un sapin un peu suggestif… tout le monde devient tout rouge jusqu’à ce qu’on regarde la boîte: là, en rose, c’est écrit, le père noël tient un « butt plug » en chocolat… très très classe comme cadeau!

Cher Baptiste,

Je voulais m’excuser d’avoir arrêté de poster pendant ces quelques semaines, tu dois être complètement perdu niveau people alors que je sais à quel point ça t’intéresse.

Heureusement, je rattrape mon retard!

jude-law.jpg

Qui va jouer Hamlet, après une participation remarquée à une oeuvre d’art moderne et l’un des premiers rôles du dernier Wong Kar Wai? John Malkovich? Steve Buscemi? Et bien non, c’est Jude Law qui entre enfin dans la cour des grands.

Jude, pour être honnête, on a su qu’il était beau avant d’apprendre qu’il était (aussi) acteur. Bien sûr, il avait été nominé aux oscars pour son rôle de playboy dans « Le Talentueux M.Ripley ». Mais alors que la carrière de Matt Damon avait explosée après son premier rôle dans le film, Jude, lui, était resté dans l’ombre à faire des apparitions plus ou moins remarquées dans des films plus ou moins remarquables.

Il faut dire que depuis 2004, Jude Law sortait avec Sienna Miller et on les voyait dans tous les tabloids. Beaux, bien habillés, et scandaleux à souhait: en 2005, tout le monde a appris que Jude couchait avec la nounou des enfants qu’il avait eu avec sa première femme Sadie Frost, au moment même où l’on se demandait si Sienna ne fricotait pas avec Daniel Craig, meilleur ami de Jude et accessoirement actuel James Bond. Compliqué on vous dit. Et pas particulièrement bon pour son image dans le monde du cinéma.

Mais cette fois-ci, c’est fini, c’est promis, Jude Law a chan-gé! Déjà, il est célibataire. En plus de nous faire plaisir, ça a l’air de lui faire du bien.

Pour savoir comment Jude travaille pour Wong Kar Wai, Kenneth Branagh, Dunhill, et Pawel Althamer c’est ici

hayden-panettiere3.jpg

Hayden Panettiere nouvelle Angelina Jolie?

Quand People magazine a demandé à Hayden Panettiere si on pouvait l’appeler « la nouvelle Angelina Jolie », la jeune fille de 18 ans a sauté sur l’occasion: « Absolument. C’était une de mes inspirations quand j’étais petite, je l’admire ».
Angelina Jolie, l’ex femme fatale scandaleuse devenue mère de quatre enfants et la blondinette sage comme une image qui assure son job sur la série Heroes (c’est Claire, la pom pom girl invincible) sans jamais tomber dans les travers des starlettes de son âge?

Démonstration en trois temps:

L’engagement humanitaire

Les scandales

Les amours

Ca y est! J’ai fait du shopping, l’esprit de Noël est carrément en moi!!!

Aux Etats-Unis, ils ont cette chère tradition des Christmas Carols, les chants de Noëls. Des plus vieux et sages (Twelve Days of Christmas) aux plus actuels, puisque tout chanteur américain qui se respecte sort un album de Noël.

Du coup j’ai plein de cadeaux pour vous:

D’abord la vidéo d’un groupe Acapella, les Straight No Chaser de la fac d’Indiana (les américains ont aussi cette grande mode de groupes acapella, ça me manque beaucoup ici parce qu’ils sont souvent très bons!). Ils ont remixé le traditionnel Twelve Days of Christmas avec plein d’autres Christmas Carols:

Normalement le Twelve Days of Christmas ça donne quelque chose comme ça:

On the first day of Christmas,
my true love sent to me
A partridge in a pear tree.
On the second day of Christmas,
my true love sent to me
Two turtle doves,
And a partridge in a pear tree.

On the third day of Christmas,
my true love sent to me
Three French hens,
Two turtle doves,
And a partridge in a pear tree.

(on rajoute un cadeau chaque jour) Avec eux ça fait:

Et comme ils sont vraiment marrants, leur version de Stand By Me dans un Wendy’s (= Mac Do)

Bon, et pour le plaisir, mes deux préférés de Love Actually, le meilleur film de Noël du Monde (romantique mais pas gnangnan, je connais beaucoup de mecs qui ont aimé!)

la gamine qui chante « All I want for Christmas is you » avec une voix de ouf:

Et bien sûr Billi Mack/Bill Nighy qui fait son remix de « Love is all around » en « Christmas is all around »

A while ago I told you about Jessica Hagy and her wonderful blog on which she draws funny graphs about everything and nothing.

Well it just got better with the 2008 American presidential elections, coz jessica is now covering the US presidential election for McClatchy news service’s alt.campaign. So McClatchy is some thing that owns lots of small newspapers around the US, and they had the good idea to create alt.campaign, which is a space to cover the elections in a funny way.

This one is called « So awkward »

hagy1.jpg

And here is « It’s a party every day »

hagy-2.jpg

Here is where you click to see other funny sketches

Intox Baptiste, même si les deux semblent enfin se rapprocher alors que comme je l’écrivais il n’y a pas longtemps, elles se détestent depuis un bon moment:

kate-moss-sienna-miller.jpg

Entre Kate Moss et Sienna Miller, c’est la guerre. Kate a mis en garde Sienna de ne pas blesser son meilleur ami, alias nouvel amoureux de miss Miller… Mais cette querelle autour de Rhys Ifans n’est que la dernière en date. Kate Moss n’apprécie pas vraiment de se faire voler sa place de modeuse british en chef.

Retour sur les guéguerres des filles: la mode, les scandales, leur carrière, et Rhys Iffans, meilleur ami de Kate et mec transi de Sienna.

Bon, si c’est clair que les deux bombes ne sortent pas ensemble — au grand désespoir de nombreux fans j’en suis sûre– les people adorent jouer à on-sort-mais-on-sort-pas-ensemble-je-lui-offre-une-bague-mais-on-fait-un-démenti-c’est-celui-qui-le-dit-qui-y-est.

reese-jake.jpg

Après des heures d’investigation, j’ai pondu les résultats de mes recherches sur Lance Armstrong/ Ashley Olsen, Hayden Panettiere/ Milo Ventimiglia, Reese Witherspoon/Jake Gyllenhaal et Owen Wilson/Jessica Simpson.

C’est ici pour savoir qui sort avec qui ? Qui fait semblant ? Lesquels sont seulement bons amis ?

Quand j’étais en stage d’observation chez Gamma, j’ai pu assister à une réunion le mardi 27 novembre, entre le directeur de la rédaction et trois photographes qui étaient partis la veille à Villiers-Le-Bel.

Les photographes avaient joué les malins pour ne pas se faire piquer leur matos: l’un d’entre eux était en twingo pourrie, et a bien gentiment donné son portable quand on le lui a demandé. L’autre était un moto avec un portable pourri et une puce bloquée  plus un portefeuille avec 10 euros et des fausses cartes de crédits.

Le directeur de la rédac avait vu et apprécié leurs photos, mais il voulait maintenant penser aux bouclages d’hebdos du jeudi-vendredi et avoir « une plus-value visuelle », essayer de construire quelque chose, une histoire.

L’un des photographes allait partir « embedded » avec les flics, un autre voulait partir de jour voir les dégats et refaire les reportages des émeutes de 2005, où ils allaient chercher les gens dans leurs décombres pour en faire des photo reportages.

La discussion est très vite partie sur l’ambiance à Villiers-Le-Bel et les différences entre 2007 et 2005:

-« Faites attention, n’oubliez pas que le sport national c’est de se choper un journaliste ». Un des photographes s’est fait crié dessus à coup de « Enculé de journaliste! Enfoiré t’es de TF1!!! »

– un des photographes a vu un gamin avec fusil à pompe tout neuf « surement piqué dans un commissariat »

– l’émeute du lundi soir avait l’air beaucoup plus organisée qu’en 2005. D’après les photographes, les jeunes attaquaient par petits groupes, en se servant beaucoup des téléphones portables pour se dispatcher.

-Face à ça, ils avaient l’impression que la police était beaucoup plus désorganisée qu’en 2005, pour eux les flics étaient beaucoup plus inexpérimentés qu’en 2005: « dans le fourgon, le chef leur crie « tu sors tu sors! » et ils veulent pas! ils ont la trouille! ». Mais au moins cette fois-ci ils n’étaient pas habillés en Robocop, ce qui avait bloqué leur liberté de mouvement en 2005. 

– la grande question c’était « Mais où sont les parents??? »: beaucoup moins de familles dehors qui interpellaient les jeunes pour leur dire d’arrêter leurs conneries et de rentrer chez eux.

– ils avaient l’impression que les jeunes étaient plus jeunes qu’en 2005, beaucoup avaient 14-15 ans, pour les photographes c’était des qui avaient 12 ans en 2005 et ont vus leurs grands-frères faire la baston.

La conclusion de tout ça, c’était qu’il y aurait un photographe embedded, un en caisse pour prendre en photos les bastons/feus/fusils à pompe/gamins encagoulés, et un pour essayer d’aller voir les parents, de toquer dans les cités.

Aucun n’avait prévu qu’il ne se passerait rien le mardi soir, ni les jours d’après….

A l’école, les gens ils sont chouettes. Et du coup notre blog il est chouette. Jérôme a fait une série de chronique sur sa semaine embedded dans le commissariat de Cherbourg, c’est drôle et c’est instructif et c’est pour vous.

(comment ça j’ai la flemme d’écrire alors je refourgue mes potes? :p)

Episode 1: Où l’on découvre les « grosses affaires » de Cherbourg

Episode 2: Où l’on apprend que la vraie vie c’est pas NCIS

Episode 3: Où l’on tire au Beretta

Episode 4: Où l’on rencontre un livre chez les stups’

Episode 5: Où l’on passe la nuit dans une voiture de la BAC

Episode 6: Où l’on enquête sur un crime

Il y a la chanson du dimanche! Et ouais je sais j’arrive après tout le monde, c’est ça de pas réactualiser son blog pendant trois semaines mais c’est pas grave, ça sera pour ceux qui connaissent pas:

La chanson du dimanche c’est deux gars qui chaque dimanche mettent en ligne une chanson sur l’actualité du moment

Ma préférée: Nicolas et Rachida

Une rien que pour les fans de Peter Gumbel et de son obsession pour le pouvoir d’achat

Pour toi, Baptiste,

Ne lis pas mon article sur West Side Story avant d’être allé le voir!

west-side-story.jpg

20h, la foule se presse pour voir West Side Story au théâtre du Châtelet. 50 ans après la création de la comédie musicale pour Broadway, WSS a toujours autant de fans. Y compris dans la jeune génération, bercée comme moi par les claquements de doigts de la scène d’ouverture, où les Jets et les Sharks s’affrontent à coup de chorégraphies démentes dans les rues de New York.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, West Side Story c’est l’histoire de Roméo (Tony) et Juliette (Maria) transposée dans un quartier pauvre de New York vers la fin des années 50, sur fond de guerre des gangs entre anciens immigrés (polonais) et nouveaux immigrés (portoricains).
West Side Story c’est aussi «la» comédie musicale moderne, qui mélange théâtre, ballet et opéra pour un spectacle toujours d’actualité.

Première bonne surprise : c’est la comédie musicale originale qui est présentée. On a donc droit à la musique de Leonard Bernstein, aux paroles de Stephen Sondheim et au livret d’Arthur Laurents. Et surtout, dialogues comme chansons sont en anglais, sous-titrés au-dessus de la scène comme lors d’un opéra.
Après la déception d’avoir vu Cabaret tout en VF, chansons comprises – même si le talent de Claire Pérot/Sally Bowles rattrapait le coup – quel plaisir de pouvoir apprécier un spectacle dont les paroles n’ont pas été traduites !

Pour connaître la deuxième bonne surprise c’est toujours

Par contre, tu peux lire sans problème ma grande thèse sur George Clooney, étant donné que tu ne risques pas de le voir de si tôt (sauf s’il passe faire une avant première au Gaumont Opéra?)

clooney.jpg

Non, bien sûr, George Clooney n’est pas prêt d’arrêter de tourner. Avec quatre projets de films en cours, en tant qu’acteur, réalisateur, scénariste ou producteur, on n’a pas fini d’entendre parler de lui. Ses rôles d’homme engagé – comme dans le tout récent «Michael Clayton» où il campe un avocat qui se retourne contre de grandes multinationales pourries, ou de gentleman cambrioleur dans «Ocean’s 11», puis le 12 et le 13 – ont forgé sa réputation.

Mais dans sa vraie vie, il semble beaucoup moins glamour. Le George Clooney à l’esprit vif, séducteur, charmeur, ne serait-il qu’un mythe ?

Il y a deux semaines, George s’est retrouvé dans une bagarre ridicule avec un bellâtre : Fabio, une petite célébrité, top model connu pour faire la couverture de tous les livres «romance». Ils se sont retrouvés tous les deux dans le même restaurant au même moment. Apparemment, Fabio avait un dîner de charité et ses invitées prenaient des photos.
Mais George a cru qu’elles prenaient discrètement des photos de lui. «Une des femmes m’a dit qu’un homme d’une table à côté n’arrêtait pas de m’insulter et de me faire des doigts d’honneur», raconte Fabio, dans une interview pour Ok magazine.

Pour ceux qui pensent que Clooney est has been c’est ici