You are currently browsing the monthly archive for octobre 2008.

So! Last week was a busy one! As well as getting three articles in French Weekly Le nouvel observateur, I got my first own pretty byline down here at Politico and I am mighty proud:

Three months after wildly enthusiastic crowds greeted Barack Obama on his whirlwind visit to England, Germany and France, the Democratic presidential candidate remains the overwhelming favorite among Europeans who crave new leadership in their America ally.

A worldwide poll published last week by the Canadian newspaper La Presse asked citizens in eight countries, including five in Europe, who they would choose in November’s U.S. presidential contest if they could vote. Obama trounced Republican John McCain, polling 83 percent in Switzerland and sailing to over 60 percent support in France, Great Britain and Belgium.

“He is an image of America the world can understand,” said Nicholas Dungan, president of the New York-based French-American Foundation, which aims to strengthen ties between the close, if occasionally testy allies. “He is about hope, he is a global character, he is young and charismatic, and the fact is, he has emphasized that he wants to work with others.”

While the La Presse poll confirmed “a sound denunciation of the George W. Bush presidency and of American policies,” the newspaper reported, it also found widespread admiration for Obama, who many Europeans view as a symbol of the American dream.

But some political analysts said they feared Europeans were so awed by the Obama package — young, black, eloquent, and worldly — that they were ignoring the fine print.

“Barack Obama may be a citizen of the world, but he would be president of the United States,” Dungan warned.

Read the rest of the goodies here

This not the first byline of this great internship I’ve also written

– About why debates are so watched in Baltimore

– Three « tale of the tape », one for each debate (and by that I mean the 2nd and 3rd presidential debate + the VP debate. if you want the tale of the first one, it’s here, written by Avi Zenilman)

– About who could be the next HHS secretary

– And how McCain had ties to some sketchy extreme right organization

Plus I did research for that fun piece by Daniel Libit on how the word « fundamental » is way over used

Publicités

Karine, une source anonyme (aussi appelee « papa ») m’a dit que tu approuvais mes papiers people/ politique alors un cadeau rien que pour toi !

Dans l’Obs de jeudi dernier (courez l’acheter avant que le nouveau sorte !) special Etats-Unis, j’ai trois superbes articles qui prennent bien six pages quand on compte la pub.

1. Le papier d’ouverture de la sequence Air du Temps sur l’engagement des people en politique

2. Un article sur les nouvelles femmes qui montent dans l’audiovisuel americain (Tina Fey bien sur, mais aussi Elizabeth Hasselbeck pour les talk shows, et Maria Bartiromo pour les journalistes)

3. Un article tourisme parce que…. parce que bon. C’est plein de bons plans pour voyager moins cher aux Etats-Unis

Oui oui, le titre est pourri haha quelle blague cécile on nous l’avait jamais faite Sharon Stone stone ! Anywho.

C’est une de ces actrices dont on est persuadé qu’elle a une carrière beaucoup plus florissante qu’elle ne l’est en vérité. Car Sharon est toujours là, et elle ne veut pas se faire oublier. Alors elle fait des choses… étranges, au point qu’on se demande si ce n’est qu’une opération de promo, ou si elle est vraiment allumée.

Cette semaine, Sharon a perdu la garde de son fils Roan. La raison officielle? La stabilité de Roan, sa progéniture, jusqu’à présent partagé entre son père qui vit à San Francisco et Sharon qui a déménagé à LA. Soit. Sauf que d’après les documents de la Cour récupérés par le site people TMZ, les motifs seraient plus graves: Sharon pèterait méchamment les plombs, puisque pour lutter contre la mauvaise odeur des pieds de son fils elle aurait proposé de lui injecter du botox dans la voute plantaire. A la place le père de Roan lui a mis des chaussettes et l’a fait utiliser du déodorant. C’est fou ce qu’on peut faire aujourd’hui sans botox.

Mais l’avocat de Sharon a répondu quelques jours plus tard que tout n’était que mensonge et fariboles, et que le juge avait tout inventé, ce qu’on espère pour Roan. Ca ne nous étonnerait pas plus que ça, vu que Sharon a la bonne habitude de se rappeler à son public adoré tous les deux trois mois par un mini scandale.

Lire la suite du système Stone ici !

Il y a deux semaines pour obstyles j’ai fait un papier sur Sarah Palin ou la politique version people américaine. Je l’ai signé « De Washington », et ça c’est la classe. J’aurais pu le mettre en ligne plus tôt, mais non !

Les aventures de la vice-présidente républicaine n’annoncent rien de bon pour les politiciens français. Déjà choqués par les comparaisons Carla – Cécilia dans Closer, et par les paris sur le père de l’enfant de Rachida Dati qui alimentent les blogs français, les scandales US de la présidentielles risquent de les scier. Décryptage.

1) Les couvertures de magazines

A Paris, nos politiques se retrouvent contre leur gré sur les couvertures des tabloïds, et font de temps en temps, avec leur accord, la une de magazine plus « réputés » type Paris Match. Ça donne généralement lieu à des dossiers passionants où l’on apprend que Nicolas Sarkozy mange des corn flakes nature au petit dej.

Mais aux Etats-Unis, les politiques sont décidément les nouveaux people. Et en pleine période électorale, ils s’en servent: John McCain, sa vice-présidente Sarah Palin et Barack Obama se sont tous retrouvés en une de People magazine et US weekly, avec un bonus pour Palin qui a fait Us Weekly, People, et Ok magazine en l’espace de deux semaines.

Tout ça pour des interviews plus ou moins savamment orchestrées:le titre du numéro Obama est « Michelle Obama, pourquoi Barack m’aime » alors que celui de Palin est « Bébés, mensonges et scandales ».

2) Les histoires glauques de bébés

Pendant que certains Français curieux se demandent qui est le père de l’enfant de Rachida Dati, les Américains se lâchent. La rumeur la plus folle qui court sur Sarah Palin, c’est que son dernier bébé (elle a cinq enfants), Trigg, trisomique, ne serait pas son fils mais celui de sa fille aînée, qui est elle-même aujourd’hui enceinte. Blogs, tabloids, et publications très sérieuses comme Vanity Fair ont même compilés des frises temporelles pour tenter de résoudre le mystère.

Là encore, la candidate n’aide pas le phénomène : l’histoire de sa grossesse est en elle même assez étrange (lire l’article du Nouvel Observateur) et sa campagne refuse obstinément de répondre officiellement à la question « Trigg est-il le fils de Sarah Palin ? »

3) Fallait pas tromper…

On se souvient encore du soap opéra Cecilia-Nicolas pendant l’aventure de Cécilia avec Richard Attias. Leur escapade à New York photographiée par Paris Match avait valu à son rédacteur en chef, Alain Génestar, de se faire renvoyer. Bon les politiques trompent leurs conjoints, c’est pas bien, ce n’est pas non plus la fin du monde pour les Français.

Chez les Américains, en revanche, ça ne rigole pas. Cet été, l’ancien candidat démocrate à la présidence – et qui aurait pu devenir vice-président d’Obama avant le scandale – John Edwards nous a refait un mensonge à la Bill Clinton du style : mais non, je n’ai pas couché avec cette femme… bon si, en fait, mais c’était pas ma faute. define « sex ».

Côté Républicain, c’est Sarah Palin qui est soupçonnée d’adultère. Le National Enquirer, une source pas très recommandable mais qui a révélé l’affaire Edwards, affirme que Palin a trompé son mari Todd avec l’ancien associé de Todd. Et pour ajouter aux suspicions, l’ancien associé vient de remplir une motion d’urgence pour que le procès-verbal de son divorce soit scellé. Vivement 2012…