You are currently browsing the category archive for the ‘LOLF’ category.

Post publié sur le blog “En direct des Etats-Unis” de l’express.fr

L’organisation « Jews vote » a lancé une nouvelle initiative aujourd’hui, tout en humour 2.0. Cible : la Floride, swing state fatal aux Democrates en 2000, qui s’annonce tout aussi important cette année, et plus particulierement les juifs du troisième age qui résident en Floride.

Ca donne Sarah Silverman, comique juive très très politiquement incorrecte (elle a gagné deux Emmy awards la semaine dernière pour sa video « I’m F***ing Matt Damon » ou elle annoncait en musique a son fiancé qu’elle l’abandonnait pour partir batifoler avec l’acteur hollywoodien), qui charge les jeunes juifs americains de rendre visite a leurs grands parents pour les convaincre de voter Obama.

Enjoy :

The Great Schlep from The Great Schlep on Vimeo.

Publicités

Ceci est un article juste pour Quentin, camarade de classe passionné par les jambes :

Qui est qui?

Long Hop’ Maubert, rempli de types branchés sur Multifoot de Canal + me suis fait des amis en disant des trucs du genre « Oh lala à la 80ème si Sochaux ou Lens marquait le PSG passait en D2, c’était tendu »

Ensuite les mecs ont détourné le regard des écrans pour se pencher sur les quelques filles qui étaient présentes, et ils ont découvert la puissance de la fille américaine (moi j’ai connu ça l’an dernier, dans une soirée mémorable)

Donc deux minettes a priori mimi mais sans plus : jeans tennis t shirt moulant mais pas trop cheveux lachés pas vraiment maquillées. Elles se sont mis à danser et là j’ai compris qu’elle ne pouvaient pas venir d’ici, vu qu’elles se trémoussaient comme dans un lit vertical.

Les garçons aussi l’ont vu, s’en suivit toute une suite de réactions façon tex avery, jusqu’à ce que deux types réussissent à danser avec les filles. Et là, ils ont pas compris ce qu’il se passait. Les bougres essayaient de bouger en leur tenant les mains, d’esquisser quelques pas vaguement rock, fin de danser comme les garçons français draguent quoi.

Mais impossible! Les deux filles bougeaient beaucoup trop pour eux et ils ne savaient plus où mettre leurs mains. ça a duré cinq minutes avant qu’elles ne les dédaignent pour retourner « danser »/ »faire l’amour debout toutes habillées » ensemble.

Fun times. ça m’a rappelé quand mes potes français essayaient de danser avec des américaines en boîte à Washington. J’y retourne dans trois mois pour un semestre!

Brownie point: American boys, par Estelle ft. Kanye West

Semaine très occupée entre rapport de stage, paper d’environ une infinité de mots sur creating war heroes, devoirs habituels, interviews indécrochables et articles pour obstyles!

Mardi soir j’étais aux Gérard du cinéma avec Baptiste (je conseille son blog, il a fait un stage à Europe 1 juste après le scandale « Pascal-Sevran-est-mort—ou-pas ») et Jean-Baptiste. On a bien rigolé on a bu du champagne et mangé des petits fours bizarres.

ça a donné ça pour obstyles:

20h15, mardi 13 mai. Dans la petite salle de cinéma du Club Marbeuf, 8ème arrondissement de Paris, c’est le bazar. Normal, c’est la cérémonie des Gérard, le rendez-vous second degré et mauvais goût du cinéma français qui couronne chaque année les pires films français, à la manière des razzies awards américains.
A peine 15 minutes avant le coup d’envoi, le maître de cérémonie Frédéric Royer jette un coup d’œil à ses fiches alors que deux types sont encore en train de sprayer «Cérémonie des Gérard du cinéma 2008» sur le décor – littéralement – en carton.

«C’est un budget Michel Gondry», explique pince sans rire «l’envoyé spécial» de la cérémonie à Cannes, en vrai-faux duplex depuis son téléviseur en carton. Par terre, des parpaings sprayés à la peinture dorés attendent les lauréats des Gérard, mais aucun gagnant ne viendra les récupérer ce soir.

Pas de Jean-Paul Rouve pourtant récompensé par le «Gérard du plus mauvais animal dans un rôle d’animal» «pour son rôle dans «Ce soir, je dors chez toi», ni de Régis Wargnier qui avait pourtant gagné le «Gérard du film où on sait pas si on s’en va, si on revient, ou alors quoi?» avec «Pars vite et reviens tard»… On ne verra pas non plus le grand gagnant de la soirée «Asterix aux Jeux Olympiques», sacré «Plus mauvais film de l’histoire du cinéma en 2007».

Pendant une demi-heure de show, les présentateurs enchaînent les récompenses grinçantes, les vannes potaches et les imitations des journalistes en période cannoise (avec lunettes de soleil et ventilateur qui fait bouger les cheveux bien sûr).

Bilan? Un moment ludique et pédagogique, où l’on apprend comment écrire un scénario de film français… Grâce à une super machine inventée par les organisateurs de la cérémonie: six rouleau de papier essuie-tout où sont écrits des bouts de phrases, montés sur des manches à balais. Ça donne des cadavres exquis pas gentils, comme ce «Clovis Cornillac joue au tennis avec Kad Merad, qui couche avec sa mère (jouée par Catherine Deneuve). Ils décident de faire le tour du monde et regardent tomber la pluie.»

Une soirée très sympathique où l’on rit beaucoup, avec à la sortie champagne, petits fours et auto-congratulations, un peu comme à Cannes en fait!

Pour regarder la cérémonie c’est ici,

Une de mes occupations préférées dans la vie, c’est tomber en zappant sur une série vraiment pourrie, française, sinon ça compte pas.

Avant il suffisait de se poser devant AB1 en rentrant de soirée pour avoir un marathon les filles d’à côté / premier baiser. Vers 3h du matin ils se mettaient même à repasser en boucle les deux mêmes épisodes pendant cinq heures. Ambiance.

Là sur France 4 -qui va diffuser la deuxième saison de Dead Like Me et ne peut donc pas être une chaîne entièrement mauvaise- je viens de tomber sur « L’Ecole des Passions ». Rien que le titre est un délice.

De ce que j’ai compris, c’est Classe Mannequin version théâtre, en gros une série qui se passe dans une sorte de Cours Florent, et où par ailleurs les élèves vont dormir dans une pension le soir (?!)

Et c’est mauvais….. mais c’est mauvais! Les acteurs jouent mal des dialogues mauvais dans des situations nazes où leur interaction est pire.

Le plus drôle c’est quand même que c’est une série sur du théâtre, et donc une mise en abyme permanente. Dans l’épisode que je viens de voir, deux relous ont écrit une tragédie tellement mauvaise qu’elle en est comique, depuis les personnages caricaturaux jusqu’au titre : Tragédie.

Je me demande toujours dans ces cas là: comment est-il possible que personne n’ait dit à aucun moment STOP THIS IS TOO BAD WE HAVE GOT TO STOP!!!!!!

Est-ce que le casteur, le réalisateur ET le producteur étaient tous bourrés pendant toute la durée du tournage? Et pourquoi est-ce que des chaînes les achètent? AB1 était producteur donc ça reste plutôt logique, mais France 4 n’a pas d’obligation d’acheter ces séries pourries! Est-ce que ça veut dire que des gens regardent volontairement, autrement qu’en tombant dessus par hasard, Les filles d’à côté / Premier Baiser / Classe Mannequin / L’école des passions?

Vous vous rappelez il y a deux semaines  je vous parlais de Sarah Silverman et du cadeau qu’elle avait fait à son mec Jimmy Kimmel?

Alors voilà la réponse de Jimmy Kimmel parce que tout le monde m’en parle depuis deux semaines, que je l’avais vue et que j’avais pas eu le temps de la poster!

Encore plus drôle pour toutes les guest stars et les références, mais musicalement je préfère quand même sarah:

Le SSP c’est le Sarah Silverman Program. Sarah Silverman est une comique américaine qui adore faire du politiquement incorrect. Ses sketchs sont souvent méchants, pas toujours drôles, mais quand ils le sont c’est vraiment hilarant.

Ce que j’aime le plus c’est qu’elle sort depuis genre 6 ans avec Jimmy Kimmel, un hôte de late night show (comme Conan O’brien ou David Letterman) et que régulièrement il l’invite sur son plateau. Ils se font des sessions de bitchin et d’auto promos franchement sympas.

Bref la dernière fois qu’elle est allée sur son show elle lui a offert un cadeau:

J’adore voir Matt Damon (que personnellement je ne trouve pas sexy du tout Non non! pas taper!) faire le guignol.

(vous aviez peut-être entendu parler de Sarah Silverman à cause de ses blagues au moment où Paris Hilton allait en prison :

ou encore des derniers mtv vmas et de ce qu’elle a fait sur britney spears (je trouve pas de version sous-titrée, n’hésitez pas si vous en avez une!)

En cours de multimedia avec Boris Razon, qui s’est partagé nos sessions du premier module avec Francis Pisani:

« Il y a une nouvelle relation entre utilisateur et interface, les utilisateurs aguerris peuvent se transformer en maître de la technologie. Ce ne sont pas des informaticiens mais des usagers éclairés. Typiquement, Pisani, c’est un usager éclairé, méga éclairé même. Un illuminé! »

Kethou vient de me rappeler un super sketch de Saturday Night live, une émission culte américaine diffusée sur NBC.

C’est une émission de divertissement en live avec des sketchs par les comédiens de l’émission + des guest stars qui viennent servir de présentateur d’un soir ou font des apparitions dans les fameux « digital shorts » du SNL

Voilà quelques uns de mes préférés:

Iran So Far

Guest star = Adam Levine des Maroon 5

Dick in a box

Guest star = Justin Timberlake

Let me introduce you to the mayor of Philadelphia. Nutter is in da place. Seriously.

Je veux une battle Delanoe/Panafieu sur H-I-P H-O-P de Sidney.