You are currently browsing the monthly archive for janvier 2008.

Mon petit Baptiste, voilà mon article de la semaine dernière pour obstyles, sur la belle Eva Mendès qui en plus a l’air rigolote.

eva.jpg

Finis les rôles de potiche! Après le très sombre «La nuit nous appartient» où elle jouait la petite amie de Joaquin Phoenix, Eva est la star de «Live», tourné à la manière d’un documentaire autour de son personnage Katy.

On avait découvert Eva Mendes dans «Fast and Furious 2», et ça ne présageait rien de bon. Clairement là pour sa plastique et la «cuban touch», Eva ne risquait-elle pas de se retrouver étiquetée «petite copine potiche exotique du héros»? C’était méconnaître la jeune femme de 33 ans qui ne fait que ce qu’elle veut, quand elle le veut.

Dans «Live!», Eva est non seulement le personnage principal mais aussi la productrice exécutive du film. Elle s’en flatte lors d’une interview pour le JDD: «Le rôle était écrit à la base pour un homme. Les dialogues n’ont pas été changés […] J’ai trouvé le financement sur mon seul nom. Etre bankable, parvenir à s’imposer dans un univers qui reste résolument masculin, c’est ma fierté.»

Elle y joue une productrice de télé-réalité prête à tout, même à inventer le programme plus aberrant que «Koh Lanta à la Star’ac»: un jeu de roulette russe en direct, où ceux qui restent en vie gagnent 5 millions de dollars.

Dans la vraie vie, Eva est aussi productrice, comme Katy. Mais ça ne lui viendrait jamais à l’idée de faire «Live!» parce que, comme elle l’expliquait au JDD, «la médiatisation de la violence, c’est obscène, ça me met hors de moi. Par contre, si un téton dépasse, on crie tout de suite au scandale.»

Il faut dire qu’aux Etats-Unis, le rapport très décontracté d’Eva avec la sexualité et le corps tranche un peu.

Pour savoir toutes les situations où Eva se retrouve toute nue c’est ici!

PS: Pour ceux qui n’ont pas encore vu « We own the night », allez-y ça vaut vraiment le détour. Robert Duvall + Joaquin Phoenix + Mark Wahlberg + Eva Mendès = Need I say more?

Publicités

Une partie de ma classe en cours de presse écrite avec Pierre Assouline fait un blog sur les municipales à Paris. Il est dans le genre chouette, et d’ailleurs il va bientôt être hébergé par lemonde.fr (claaaaaasse)

En attendant retrouvez-le iciicicicicicic pour tout savoir des coulisses des municipales: réunions, speed dating politique, interviews, tracts, voitures vertes, gens pas contents, militantes qui crient « Non à l’ISF! », vidéos, et même une émission de radio hebdomadaire!

(PS: bientôt je ferai partie de la relève. Un arrondissement préféré?)

Hier, après avoir fouillé le web pendant des semaines à la recherche de cours de hip-hop, ou au pire d’abdos-fessiers (pas de rapport à part que c’est du sport) sur Paris et/ou Boulogne, j’ai abandonné une bonne fois pour toutes.

— D’ailleurs si certains d’entre vous ont un site magique ou juste connaissent des bons cours de hip-hop pas trop trop chers et pas genre le mercredi entre 2 et 3 heures du matin, n’hésitez pas, j’irais même jusqu’à un « lâché dé comm’s kikoulol »–

A la place, j’ai suivi les conseils de Pénélope Jolicoeur et de Kéthévane et je suis partie faire une séance d’essai de Gym Suédoise.

Après avoir passé un an avec une copine suédoise à Washington, je m’attendais à un cours bizarre ou tout le monde se met nu et danse autour d’une statue vaguement phallique. En fait non. C’est pas aussi fun mais presque. Read on boys and girls! (yes boys too: gym suédoise = plein de nanas)

Lire le reste de cette entrée »

rachel-bilson.jpg

Résumé pour Baptiste: au dessus c’est Rachel Bilson. On est pour. Elle est jolie et elle est maligne.

En dessous c’est Mischa Barton. On est contre. Elle nous fatigue et elle sert à rien.

mischa.jpg

2004. La série « Newport Beach » débarque en France avec ses petits riches californiens et leurs problèmes existentiels. Dans les rôles principaux féminins: Mischa Barton est Marissa Cooper, la belle blonde très hollywoodienne, et Rachel Bilson est Summer Roberts, la petite brune mignonne comme tout.

Après les Etats-Unis, tous les ados pré pubères français se prenaient de passion pour Mischa Barton. C’était elle la star, elle qu’on voyait sur tous les tapis rouges, dont tous les magazines parlaient. Quand son personnage est tué en 2006, on s’attendait donc tous à la voir sur les affiches des nouveaux blockbusters.

Sauf que non. Mischa fait n’importe quoi, et c’est Rachel Bilson l’outsider qui semble être en passe de devenir une superstar.

Scandales

Mischa a toujours bien aimé sortir, boire, et se retrouver dans des états un peu limites publiés partout dans les tabloïds. Alors que ça faisait un moment qu’on n’entendait plus parler d’elle la voilà qui se fait arrêter pour conduite en état d’ivresse, sans permis de conduire valide, et «en possession de médicaments sous ordonnance qui ne lui étaient pas prescrits». Depuis, bonne blague, Mischa enchaîne les photos «surprises» de paparazzi façon Martine à la ferme: Mischa humble et désolée au parc, Mischa humble et désolée devant une Eglise

La seule chose qui soit scandaleuse chez Rachel Bilson, c’est à quel point elle est sexy dans le dernier numéro du magazine masculin GQ où elle pose en bikinis vintage pour un shooting très très glamour. A comparer à la couverture de Mischa Barton pour Citizen K où elle porte un espèce de manteau fait à partir de plumes de perroquets verts qui font ressortir son teint jaunâtre.

Les carrières et les amours c’est ici

Aujourd’hui, pendant que Jean-Marc Vittori prenait des photos de Bono à Davos, ses élèves allaient à l’attaque d’un exercice (malheureusement?) incontournable: la conférence de presse.

Pire! La conférence de presse économique, et pire encore! La conférence de presse de la Commission Attali, où l’on ne risquait pas d’apprendre un scoop puisque Les Echos ont balancé le rapport de « La Commission pour la libération de la croissance française » sur leur site genre, vendredi dernier. (ensuite ils l’ont enlevé parce que l’éditeur du bouquin tiré du rapport a menacé de les assigner en justice).

On est arrivé vers 12h15, conf prévue pour 12h30. Ivan avait emprunté un Nagra à l’école pour enregistrer la conf’, histoire d’assurer nos arrières au moment d’écrire le compte-rendu. C’est tout de même fou: alors que quand je suis en stage je me sens complètement légitime genre qui-va-là-ouais-je-suis-journaliste-ouais-ouais-qu’est-ce-que-t’as-regarde-ma-convention-de-stage-si-tu-me-crois-pas , quand je retourne à l’école je me sens de nouveau étudiante.

Autant dire qu’Ivan se baladait le nez au vent entre les attachés de presse genre « I own this place » comment qu’on fait pour brancher notre matos (dans les conférences de presse, il y a généralement une « boîte son » où tout le monde peut brancher son enregistreur histoire d’avoir un meilleur son). Il signe la feuille de présence d’un « journaliste » que je me suis empressée d’imiter, vaguement rougissante. Je suis vite rentrée dans la salle avant qu’une attachée de presse ne hurle « Hé vous! venez ici! montrez-moi votre carte de presse petite menteuse! »

Bon. Après une demi-heure de retard (pour cause de remise officielle du rapport à l’Elysée), la Commission est arrivée et là, surprise: silence total dans la salle. Mais genre total. Le théâtre du rond-point était pourtant rempli de journalistes mais l’ambiance était morte de chez morte. Rendez-moi miss france et son yaourt!

Attali a pas beaucoup laissé parler ses petits camarades (alors qu’ils étaient quand même une vingtaine sur la scène avec lui)

Bon, les mesures phares de la commission + les questions/réponses (more to come dans un article compte-rendu)

Lire le reste de cette entrée »

En cours de multimedia avec Boris Razon, qui s’est partagé nos sessions du premier module avec Francis Pisani:

« Il y a une nouvelle relation entre utilisateur et interface, les utilisateurs aguerris peuvent se transformer en maître de la technologie. Ce ne sont pas des informaticiens mais des usagers éclairés. Typiquement, Pisani, c’est un usager éclairé, méga éclairé même. Un illuminé! »

« Sandrine Bonnaire, je la connais bien, c’est une de mes bonnes clientes »

Pierre-Olivier Sur en cours de Droit, après nous avoir dit [on espérait avoir Gisèle Halimi en guest star pour nous parler du procès de Bobigny sur l’avortement] « Je le savais en plus que Gisèle Halimi n’était pas à Paris en ce moment ».

Fallait le dire prof…

Kethou vient de me rappeler un super sketch de Saturday Night live, une émission culte américaine diffusée sur NBC.

C’est une émission de divertissement en live avec des sketchs par les comédiens de l’émission + des guest stars qui viennent servir de présentateur d’un soir ou font des apparitions dans les fameux « digital shorts » du SNL

Voilà quelques uns de mes préférés:

Iran So Far

Guest star = Adam Levine des Maroon 5

Dick in a box

Guest star = Justin Timberlake

Let me introduce you to the mayor of Philadelphia. Nutter is in da place. Seriously.

Je veux une battle Delanoe/Panafieu sur H-I-P H-O-P de Sidney.

Enjoy!

Vodpod videos no longer available. from www.cracked.com posted with vodpod